Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

Puy-de-Dôme : un piquet pour lutter contre les collisions entre voitures et gibiers

dimanche 24 juillet 2016 à 6:00 Par Valentine Letesse, France Bleu Pays d'Auvergne et France Bleu

Sur proposition de la fédération des chasseurs du Puy de Dôme, 277 piquets ont été plantés le long de la route du col des Goules. En inox avec une bande réfléchissante, ils doivent empêcher les gros gibiers de traverser la route devant une voiture.

277 piquets de ce type ont été plantés le long de la route du col des Goules.
277 piquets de ce type ont été plantés le long de la route du col des Goules. © Radio France - Valentine Letesse

Col des Goules, Orcines, France

Depuis quelques jours sur la route du col des Goules sur la commune d'Orcines, on peut voir de drôle de piquets sur le bord de la route. En inox avec une bande réfléchissante, cette innovation venue tout droit de la Haute-Savoie doit empêcher les gros gibiers, c'est à dire les cerfs, les chevreuils et les sangliers de traverser la route lorsqu'une voiture arrive. "La lumière des phares est renvoyée dans le bois, pour signaler à l'animal de ne pas traverser" explique Dominique Busson, le président de la fédération des chasseurs du Puy de Dôme.

Ce piquet a été inventé en Haute-Savoie. - Radio France
Ce piquet a été inventé en Haute-Savoie. © Radio France - Valentine Letesse

Une expérimentation

Les piquets ont été plantés vendredi 1er juillet et inaugurés dans la foulée par les partenaires de ce projet : le conseil départemental, Groupama et enfin, la fédération des chasseurs du Puy de Dôme. Des chasseurs qui luttent contre les accidents de la route, c'est assez insolite. Leur implication dans le projet a en fait été demandée par le département. Sylvie Hougiet, du service chaussée au conseil départemental, explique que "selon nos chiffres, cette zone ne recense pas plus de collisions qu'une autre. En fait les chiffres ne sont pas parlants. Nous avions donc besoin de conseils pour déterminer l'endroit où tester ces piquets". Et si ces chiffres ne sont pas parlants, c'est simplement parce que toutes les collisions avec des animaux ne sont pas recensées. Certains automobilistes ne se manifestent pas et emportent le gibier tué. Les chasseurs, spécialistes du comportement des animaux de forêt ont donc déterminé cette zone comme un endroit de passage.

Dominique Busson explique le fonctionnement de ce piquet.

Pour l'instant, les 277 piquets sont expérimentés sur 1 kilomètre 800 de portions au col des Goules. Coût par piquet : seulement 13 euros. Mais si ce test est une réussite, d'autres seront implantés. En Haute-Savoie il a déjà fait ses preuves : les collisions entre animaux et voitures ont diminué de 80% après leur installation.