Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

Qualité des eaux de baignade : le Pays d'Iroise mauvais élève

dimanche 22 avril 2018 à 17:32 Par Adrien Bossard, France Bleu Breizh Izel

Alors que la saison touristique commence doucement en Bretagne, les plages sont particulièrement scrutées par l'ARS. Elle effectue des prélèvements sur 600 points d'eau, pour connaître la qualité de l'eau de baignade. Un secteur est particulièrement sujet à des soucis : le Pays d'Iroise.

La plage de Penfoul à Landunvez fait partie des points sensibles, où la qualité de l'eau a été jugée "insufisante" une bonne partie de l'été dernier.
La plage de Penfoul à Landunvez fait partie des points sensibles, où la qualité de l'eau a été jugée "insufisante" une bonne partie de l'été dernier. © Radio France - Adrien Bossard

Landunvez, France

Il y avait du monde sur les plages bretonnes ce week-end avec ce temps magnifique. L'occasion d'un premier bain de l'année pour certains, mais vous êtes-vous demandé si l'eau était de bonne qualité ? En Finistère, un secteur est particulièrement sujet à la pollution de mer : le Pays d'Iroise, au nord de Brest.

La plage de Penfoul, à Landunvez, fait par exemple partie des mauvais élèves. Elle récolte à peine un "suffisant", soit l'avant-dernier des quatre critères retenus par l'ARS. 

La baignade interdite une quinzaine de jours l'été dernier

Mais c'était encore pire l'été dernier. La qualité de l'eau était jugée insuffisante. La faute à ces petites bactéries qui pullulent lorsqu'il pleut, en raison d'un mauvais assainissement et de l'élevage en amont.  

La mairie doit, dans ce cas-là, fermer la plage préventivement, autrement dit interdire la baignade. Cela a été le cas une quinzaine de jours à l'été 2017, entre le 15 juillet et le 15 août. 

La qualité de l'eau est en ce moment jugée "suffisante" sur la plage de Penfoul. - Radio France
La qualité de l'eau est en ce moment jugée "suffisante" sur la plage de Penfoul. © Radio France - Adrien Bossard

La crainte d'une fermeture administrative ?

Le risque derrière, pour la plage de Penfoul, c'est la fermeture administrative pendant trois ans, si les deux étés qui suivent ressemblent à celui de 2017. Inenvisageable pour André Talarmin. "Les conséquences seraient terribles pour le tourisme, alors nous allons faire des travaux, assure le président de la communauté de communes du Pays d'Iroise. Nous avons mis en place un contrôle d'assainissement dans chaque habitation, que l'assainissement soit individuel ou collectif. Il y a aussi le problème de l'élevage. Comme les animaux s'abreuvent dans les cours d'eau en amont, il faut que nous répertorions les points où cela pose soucis. Pour cela, nous avons commandé une étude."

L'étude et les travaux se chiffrent à 200.000 euros.