Climat – Environnement

Lac de Guerlédan : le scénario catastrophe testé ce jeudi

Par Soisic Pellet, France Bleu Armorique et France Bleu Breizh Izel mercredi 15 mars 2017 à 21:01

La rupture du barrage provoquerait des inondations sur 25 communes.
La rupture du barrage provoquerait des inondations sur 25 communes. © Radio France - Mélodie Pépin

Imaginez une crue impressionnante et un problème technique qui surviendrait au même moment sur le barrage de Guerledan : vous avez les ingrédients du scénario catastrophe simulé ce jeudi. Un exercice qui va provoquer le déclenchement des sirènes, des barrages routiers et l'évacuation de riverains.

Que se passerait-il en cas de rupture du barrage de Guerledan ? Rassurez-vous, le risque est extrêmement faible. Mais simuler un cas de crise comme celui-ci est obligatoire tous les cinq ans. "S'il y avait une réelle rupture, on aurait à peu près 16 000 personnes concernées", explique Charlotte Crépon, directrice de cabinet du Préfet du Morbihan.

Sirènes hurlantes et évacuation de riverains

A partir de 9h30, les sirènes des pompiers et d'EDF seront donc déclenchées tout autour du barrage. En association avec les services de l'Etat, six communes participent à l'exercice. Parmi elles, Saint-Aignan dans le Morbihan. Son école primaire va être évacuée dans la matinée. Car la commune, située en aval du barrage, est particulièrement exposée. "En cas de rupture soudaine et imprévue, la population du bourg aurait une minute pour réagir", précise le maire Stéphane le Coz.

De nombreux acteurs mobilisés

Le but : apprendre à travailler en commun. Car, même si EDF teste régulièrement la sécurité du barrage, ce n'est pas suffisant. Pour le responsable technique du site Olivier le Braz, cet exercice est donc nécessaire. "On apprend à travailler les uns avec les autres", ajoute-t-il.

La Préfecture du Morbihan organise et chapeaute cet exercice de sécurité civile. C'est son rôle selon Charlotte Crépon, la directrice de cabinet du préfet : "On est sur une ampleur d’événement qui nécessite la coordination de la Préfecture".

Surtout, pas de panique !

Mais la population a, elle, pour consigne de ne pas s'inquiéter. Tout cela reste un exercice. Un accident de ce genre reste heureusement très improbable.

Des dépliants ont été diffusés aux habitants des communes concernées. - Aucun(e)
Des dépliants ont été diffusés aux habitants des communes concernées. - Préfecture du Morbihan