Climat – Environnement

Quimper Brest au quotidien par la route... Le train est une galère

Par Valérie Le Nigen, France Bleu Breizh Izel lundi 10 février 2014 à 16:00

Circulation voie express
Circulation voie express © Radio France - valerie le nigen

France Bleu Breizh Izel s’intéresse ce mardi 11 février aux conditions de transport entre le nord et le sud du département du Finistère. Vous êtes des milliers à prendre la voie express tous les jours pour aller travailler. Certaines aires de co-voiturage sont saturées. Les travaux envisagés sur la ligne SNCF prennent du retard.

Vous êtes des milliers à prendre la voie express (RN165) pour aller travailler chaque matin. Certaines aires de co-voiturage, comme celle de Park Poulig (Quimper Nord) sont saturées. Le conseil général doit d'ailleurs la réaménager pour augmenter le nombre de places de stationnement. 

En reportage sur ces aires de co-voiturage ou en gare à Brest, nous avons rencontré des Finistériens qui font tous les jours Quimperlé-Brest ou Le Relecq-Fouenant. Et s'ils ne prennent pas le train, c'est parce que les horaires et le temps de transport ne sont pas adaptés, contrairement aux lignes Lorient-Quimper ou Morlaix-Brest. 

Reportage sur une  aire de co-voiturage à Quimper

Transhumance enro

Or, on vient d'apprendre que les travaux prévus sur la ligne Quimper-Brest sont retardés. Les études commandées par Réseau Ferré de France et le conseil régional ( 5 millions d'euros)    révèlent en effet de mauvaises surprises:  La ligne est en plus mauvais état que prévu. Il va falloir renforcer le ballast pou permettre aux trains de prendre de la vitesse.  Le chantier sera donc plus long.  Aucun nouveau calendrier n'a été établi. 

Précisions : 

Transhumance enro 6H/8H

Le train sur une seule voie. Pas de pont

 

En quelques mots, expliquons pourquoi le trajet en train est actuellement si long. Par la voie express, la distance Brest/ Quimper est de 70 kms. En train, il faut parcourir 100 kms, via Landerneau, car aucun pont ferré n'a jamais été construit pour passer l'Elorn. Les trains roulent sur une seule voie et ne peuvent pas se croiser. Le conseil régional est politiquement intervenu il y a quelques années pour que cette ligne ne ferme pas. La crise, les réflexions écologiques font qu'aujourd'hui, les transports en communs sont jugés prioritaires, mais dans le cas de la ligne Brest- Quimper, les voyageurs ont l'impression que Réseau ferré de France et le conseil régional n'avancent pas.

 Pour les voyageurs rencontrés en gare ou dans les aires de co-voiturage, ces investissements devraient être prioritaires.  Témoignage de Mariane, habitante de  Quimperlé, rencontrée en gare de Brest . 

Avec la crise, on va être de plus en plus nombreux à devoir se déplacer pour travailler. L'essence est chère. Ceux qui n'ont pas d'argent ne peuvent pas prendre un studio . Et ils ne vont pas vendre leur maison. 

 

Transhumance Mariane 6H48/9H

Parlons-en ce mardi sur France Bleu Breizh Izel entre 6h et 9h. Nous attendons vos témoignages au 02.98.53.65.65 ou sur notre répondeur au 02.98.53.53.33.