Climat – Environnement

A Quimperlé, on a tiré les enseignements des dernières grandes inondations

Par Anne Treguer, France Bleu Breizh Izel lundi 11 janvier 2016 à 19:55

Marée montante à Quimperlé
Marée montante à Quimperlé © Radio France - Anne Tréguer

Fortes pluies, coefficients de marée en hausse, sols saturés, toutes les conditions semblent réunies pour que les 3 rivières de Quimperlé dans le Sud Finistère débordent mais pour le moment les inondations de la basse ville ont été évitées.

Depuis ce week-end, à  Quimperlé (Finistère) les rivières débordent légèrement mais on ne devrait pas connaître cette semaine les inondations de 2000 ou encore celles de 2014. Des crues exceptionnelles qui avaient paralysées la ville pendant des semaines voire des mois. 

Quimperlé çà déborde légèrement  - Radio France
Quimperlé çà déborde légèrement © Radio France - Anne Tréguer

Depuis 2 ans, d'importantes mesures ont été prises par la municipalité.* Un bureau des risques majeurs a été crée* et lorsque la situation est critique, un poste de commandement communal est déclenché. Les 2 structures centralisent alors toutes les infos : prévisions météos, infos des pompiers, de la gendarmerie, des services techniques municipaux, communautaires mais aussi les informations données par les populations. 

"L'objectif est d'avoir un seul coordonnateur et un lieu unique pour collecter toutes les infos pour mieux gérer la crise"  nous explique Olivier Caillibot ; responsable du bureau des risques majeurs pour la ville de Quimperlé.  

Olivier Caillibot, responsable du bureau des risques majeurs - Radio France
Olivier Caillibot, responsable du bureau des risques majeurs © Radio France - Anne Tréguer

"Nous avons aussi mis en place un service " info risque". Il s'agit d'un numéro vert que les habitants peuvent appeler pour connaître l'état de la situation en temps réel. Ce service nous sert aussi à alerter les secteurs concernés par d'éventuelles inondations", ajoute Olivier Caillibot. **

La ville de Quimperlé a été découpée en 13 zones.**  Ainsi lors des alertes, tel ou tel secteur est informé de l'état de la circulation, des mesures à prendre pour éviter d'avoir les pieds dans l'eau.  Ce lundi soir, par exemple seul  le secteur du quai Surcouff était concerné par un éventuellement débordement de la Laïta. 27 riverains précisément sont directement alertés par téléphone. 

"Cela nous évite de créer un climat anxiogène sur toute la basse ville. Ce dispositif nous permet d'être plus précis et plus ciblé", complète Olivier Caillibot.  

Depuis  le début de l’automne, des barrières ont été installées le long du quai Brizeux. Ces barrières hautes de 3 mètres 80 visent à limiter les débordements sur la chaussée et elles ont prouvé leur efficacité car depuis plusieurs jours , elles ont permis de contenir le lit de la Laïta. 

A l’hôtel restaurant Le Brizeux,  on sait que cette semaine est délicate. Laurent employé dans l'établissement nous explique : "Après maintes inondations on a pris nos précautions. On a surélevé l’installation électrique et quand le risque est présent on évacue du sol tout ce qui peut l’être.  On sait que les 3 prochaines nuits vont être délicates!" 

"A Quimperlé, on vit avec les inondations depuis toujours, on a intégré pour la plupart le risque et on est devenu fataliste !"  nous ont confié  plusieurs habitants. 

Quai Brizeux à Quimperlé - Radio France
Quai Brizeux à Quimperlé © Radio France - Anne Tréguer