Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dans les rues de Strasbourg, ce mardi soir.

Attaque mortelle à Strasbourg : ce que l'on sait de la fusillade qui a fait au moins trois morts et 12 blessés

Climat – Environnement

Rassemblement pour dire stop aux pesticides à Cherbourg

vendredi 2 novembre 2018 à 21:35 Par Romain Chevalier, France Bleu Cotentin

Une soixantaine de personnes se sont réunies devant la mairie de Cherbourg pour demander l'interdiction des pesticides. Tous estiment que ces produits détruisent notre écosystème.

Près d'une soixantaine de personnes se sont réunies devant la mairie de Cherbourg.
Près d'une soixantaine de personnes se sont réunies devant la mairie de Cherbourg. © Radio France - Romain Chevalier

Cherbourg, France

En fin d'après-midi, vendredi 2 novembre, plus de 500 rassemblements se sont déroulés partout en France à l'appel de l'association "Nous voulons des coquelicots", dont un à Cherbourg.  

Le rassemblement est assez clairsemé. Seul une soixantaine de personnes sont présentes devant la mairie de Cherbourg, mais Arnaud Jarai, l'instigateur de l’événement n'est pas surpris : "C'est un week-end de pont puis maintenant il fait noir rapidement, il fait froid, donc c'est plus dur pour les gens de se motiver.

"Il faut les interdire tout de suite"

Parmi les plus téméraires se trouve Martine. C'est la première fois qu'elle vient à un rassemblement de ce type et pour elle, il prendre des mesures radicales contre les pesticides : "Il faut les interdire tout de suite. Faut pas attendre trois ans, parce que dans trois ans on reculera encore leur interdiction. Puis c'est dangereux pour la santé, c'est même mortel

Un avis que partage Guillaume. Ce père de famille, âgé d'une cinquantaine d'années, remarque déjà depuis quelques temps une dégradation rapide de la faune et de la flore. Il précise : 

"Ça se voit sur les hérissons, il y a une disparition de plein d'espèce, les oiseaux et les insectes sont moins nombreux. C'est catastrophique !"

"Quand on ne mange pas bio on s'empoissonne"

Et forcément quand on veut en finir avec les pesticides, on modifie son alimentation à l'image de Delphine : "Je suis végétarienne déjà et _je ne mange que des produits bio_. C'est simple, quand on ne mange pas bio on s'empoissonne."

Ce rassemblement sera reconduit tous les premiers vendredi du mois pendant deux ans. C'est le temps estimé par l'association pour recueillir 5 millions de signatures à la pétition lancée.