Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Environnement

Réaménagement de Collignon : davantage de place pour les piétons et les vélos

-
Par , France Bleu Cotentin

Une réflexion est en cours depuis plusieurs mois afin de rendre la zone de Collignon plus agréable et fonctionnelle pour les usagers. Une réunion a eu lieu samedi pour faire le point avec les habitants. L'architecte a dévoilé un projet qui fait la part belle aux mobilités douces.

La promenade de Collignon, à Tourlaville (Manche), le 22 juin 2019.
La promenade de Collignon, à Tourlaville (Manche), le 22 juin 2019. © Radio France - MB

Tourlaville, Cherbourg-en-Cotentin, France

Il n'est pas question de tout changer à Collignon. Pour les élus et les usagers, comme pour l'architecte Anne Audran, il faut davantage mettre en valeur la façade littorale. Il s'agit de "privilégier les activités nautiques, de loisirs, de restauration", explique l'architecte, et de faire en sorte que le stationnement des voitures et camping-cars "n'impactent plus autant le site". Il y a trop de voiture en bord de plage : le constat avait été "unanime" lors la promenade qui avait permis de recueillir les avis des habitants au mois de janvier.  

Sécuriser les routes

Les architectes veulent améliorer la circulation entre les différents espaces : camping, centre nautique, chemin côtier, maison du littoral... Parmi les préoccupations des habitants, il y avait d'ailleurs la sécurité. En faisant baisser la vitesse et en privilégiant le partage de la route entre piétons, cyclistes et voitures, le réaménagement permettra de favoriser les mobilités douces.  De quoi plaire à Carole, fervente usagère, pour qui ce lieu magnifique "mérite un traitement végétalisé et piétonnier." Elle qui avait déjà participé à la promenade participative en janvier regrette néanmoins des discussions trop rapides entre élus et usagers.

Parmi la cinquantaine de personnes présentes pour cette restitution, plusieurs ont demandé davantage de détails : ainsi la question de l'installation de poubelles dans les dunes ou encore de douches sur la plage ont mobilisé le public. Mais à ce stade de la réflexion, difficile de donner des informations aussi précises, ont répondu les élus. Le projet se concrétise progressivement. Il faut aussi faire avec les contraintes réglementaires (loi littoral, plan de prévention des risques naturels), notamment en ce qui concerne l'ouverture de restaurants en bord de plage. La mairie espère initier les premiers travaux début 2020