Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

Chaleur : records historiques à Paris et dans l'Essonne

jeudi 2 août 2018 à 18:23 Par Valentin Dunate, France Bleu Paris

Selon Météo-France, il n'a jamais fait aussi chaud à Paris : 22,4°c en moyenne en juin et juillet. En Essonne, seul département à être concerné par un arrêté préfectoral de restrictions d'eau, les températures ont également battu des records et les précipitations ont été historiquement faibles.

Paris, le 31 juillet 2018
Paris, le 31 juillet 2018 © Maxppp - PHOTOPQR/YANN FOREIX

Île-de-France, France

C'est l'un des été les plus chauds de l'histoire en Ile-de-France et même le plus chaud à Paris et en Essonne. Depuis le début de l'été, les températures moyennes sont plus de trois degrés au dessus des normales, "ce qui est tout à fait remarquable" selon François Gouraud, prévisionniste à Météo-France.  Plusieurs records de températures ont été battus lors des deux premiers mois d'été (juin-juillet). C'est le cas à Paris notamment. A la station de référence du parc Montsouris, Météo France a enregistré une moyenne de 22,4°c battant ainsi le précédent record de 2006 (22,2°c)   

10 fois moins de pluie à Brétigny-sur-Orge

Autre record battu : dans l'Essonne, à Brétigny-sur-Orge, la température moyenne a atteint 21,9°c, au dessus du précédent record de 2006 (21.8). Normalement, sur cette période : la moyenne est de 18,5°c. Comme le précise François Gouraud de Météo France : on a donc une "anomalie de température de 3,4°c". Concernant les précipitations, là encore on constate des chiffres historiques : 9 mm de précipitations contre 80 normalement entre le 15 juin et le 31 juillet. Le précédent record date de 1949 avec 3 mm de précipitations. 

Arrêté préfectoral dans 60 communes pour limiter l'usage de l'eau 

Certaines rivières ont donc atteint leur seuil d'alerte, c'est le cas de l'Orge où 60 communes sont concernés par un arrêté préfectoral. Dans ces 60 communes de l’Essonne, impossible de laver sa voiture ou de tondre sa pelouse entre 8h et 20h.  La fin de la canicule est attendue la semaine prochaine, avec même des précipitations attendues en fin de semaine.