Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

Reims : à l'école, des cours pour apprendre à moins polluer l'air

mardi 26 mars 2019 à 17:58 Par Thomas Coignac, France Bleu Champagne-Ardenne

La mairie de Reims et Atmo, l'organisme chargé de contrôler la pollution de l'air, ont lancé, l'an dernier, un plan de communication pour informer sur la qualité de l'air. Il passe désormais par des cours dans les écoles primaires. L'une des premières leçons avait lieu ce mardi à l'école Ruisselet.

Estelle Danelon (à droite) présente les bons gestes à adopter à la maison.
Estelle Danelon (à droite) présente les bons gestes à adopter à la maison. © Radio France - Thomas Coignac

Reims, France

"Et vous, comment vous venez à l'école ?", "Le tramway, ça pollue ?", "Vous aérez votre chambre tous les jours ?"... Ces questions simples, Estelle Danelon, d'Atmo Grand Est, l’organisme chargé de vérifier la qualité de l'air, les a posées pendant une heure et demie à 26 élèves de CM2 de l'école Ruisselet, dans le quartier Saint-Louis, à Reims. 

Transports en commun, pesticides, chauffage, aération... 

Cette intervention, comme celle qu'Estelle Danelon a déjà faite à l'école Sully de Reims, est une opération menée par Atmo et la mairie de Reims, qui souhaitent informer sur la pollution de l'air. Un volet de cette prévention passe donc par les écoles, qui peuvent se porter volontaires pour recevoir ce cours. "Ce sont les adultes de demain, explique l'intervenante. Il faut donc leur apprendre les bons gestes, que cela devienne assez rapidement des automatismes. Mais ils sont déjà assez informés". 

Et en effet, dans la salle, certains sont capables de parler de pesticides, de glyphosate, de chauffage au fioul. "Certaines notions ont déjà été vues en classe, reconnaît leur enseignante Mme Le Bot. Mais ils sont effectivement assez conscients du monde qui les entoure". 

Sur une carte de Reims, les enfants doivent identifier la liste des polluants, naturels ou humains. - Radio France
Sur une carte de Reims, les enfants doivent identifier la liste des polluants, naturels ou humains. © Radio France - Thomas Coignac

Au total, ces 26 enfants auront eu deux cours d'une heure et demie. Le premier, pour leur expliquer ce qu'est précisément l'air. Le second, ce mardi, servait davantage à identifier les types de pollution et à adopter les bons gestes pour ne pas polluer l'air. Et, au delà d'un éclat de rire général sur la production de méthane par les vaches, et un sondage sur le nombre de parents fumeurs, les enfants ont identifié quelques mauvaises habitudes. 

Travailler en équipe 

"Moins venir en voiture, davantage en transports en commun, pour utiliser moins d'essence", s'écrie Miguel. "Mettre un pull, plutôt que de monter le chauffage", lui répond Loukas. L'idée, c'est aussi que les enfants suggèrent de bonnes idées aux parents. "On se dit que ça passe souvent par les enfants, qui délivrent des messages à leur entourage", reconnaît Laure Miller adjointe à la mairie de Reims, en charge de l'écologie et vice présidente d'ATMO Grand Est. 

Celui d'Elea est assez pessimiste : "La pollution, ça peut boucher nos poumons, on peut attraper des maladies assez graves et en mourir, annonce-t-elle calmement. Il faut arrêter de polluer la planète, parce que ça risque de tous nous faire disparaître". Et tous ont décidé de "travailler en équipe", selon les mots de Miguel. Ils le feront, en tout cas, au niveau de leur classe, en signant une charte, tous ensemble, pour rendre obligatoires tous les bons gestes qu'ils auront appris.