Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

Réintroduction de l'ours dans les Pyrénées : les deux femelles relâchées attendent des petits

vendredi 5 octobre 2018 à 17:23 Par Oanna Favennec, France Bleu Béarn, France Bleu Occitanie, France Bleu Pays Basque et France Bleu

Selon l'Agence forestière slovène, qui a supervisé la capture des deux animaux lâchées ce jeudi et ce vendredi en Béarn, les deux ourses sont pleines et "devraient donner naissance à des petits dès l'an prochain".

En 2000, l'ours Pyros, avait également été capturé en Slovénie avant d'être lâché dans les Pyrénées.
En 2000, l'ours Pyros, avait également été capturé en Slovénie avant d'être lâché dans les Pyrénées. © Maxppp - Jean-Jacques Saubi

Vallée d'Ossau, Laruns, France

Claverina et Sorita (âgées respectivement de 6 et 7 ans) sont gravides et devraient donner naissance à des petits dès 2019. L'Agence forestière slovène, qui a supervisé la capture des deux femelles réintroduites en Béarn ce jeudi et ce vendredi confirme que les ourses sont pleines. "À la suite d'examens vétérinaires poussés et de tests de grossesse positifs, il est très probable que les deux ourses donneront naissance à des petits dès l'an prochain", a-t-elle déclaré. La durée de gestation d'un ours est de 6 à 8 mois.

Après l'hibernation, les deux femelles pourront ensuite rencontrer Néré et Canellito, les deux derniers mâles du noyau des Pyrénées-Occidentales. Ce dernier, le fils de Cannelle (abattue par un chasseur en 2004) est le dernier specimen à posséder du patrimoine génétique de l'ours des Pyrénées. Il est lui-même issu d'un père slovène. D'autres réintroductions ont en effet déjà eu lieu auparavant. Les premières datent de 1996.

Forte opposition des éleveurs

Ce jeudi, une première ourse, Claverina (l'héritière ou celle qui détient les clés en béarnais) a été relâchée en vallée d'Aspe, dans la montagne béarnaise. Elle pèse 140 kilos. Sorita( "petite soeur") l'a rejointe ce vendredi matin en Béarn, a précisé le ministre de la Transition écologique ce vendredi sur Twitter.

Contre cette opération de réintroduction, des barrages filtrants avaient été installés sur plusieurs routes des Pyrénées-Atlantiques par des éleveurs. Les deux ourses ont été hélitreuillées jusqu'au lieu où elles ont été remises en liberté.