Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Environnement

Rejets de matières fécales au large de Cassis : info ou intox ?

- Mis à jour le -
Par , , France Bleu Provence, France Bleu

Une association a publié la semaine dernière une vidéo tournée à moins de 100 mètres de la plage de Cassis (Bouches-du-Rhône). On y voit une canalisation rejetant des eaux usées... visiblement mal traitées. La mairie parle d'une mise en scène à charge.

Capture d'écran de la vidéo de Nox Diving
Capture d'écran de la vidéo de Nox Diving © Radio France

Cassis, France

Une vidéo publiée la semaine dernière provoque la polémique dans les Bouches-du-Rhône. On y voit un nuage sombre sortir d'une canalisation d'eaux usées située à quelques encablures de la plage de Cassis, commune touristique prisée des baigneurs et des plaisanciers, en plein cœur du Parc national des Calanques.

"On a l'impression que ce que vous jetez à la maison dans vos toilettes est directement recraché dans la mer."

L'auteur de la vidéo est Michel Nox, le fondateur de l'association Nox Diving , spécialisée en images subaquatiques. Il raconte avoir tourné ce film pendant le week-end de Pâques à la pointe du Corton, au large de Cassis et avoir été choqué en voyant "des morceaux d'excréments (...), des macro-déchets, des morceaux de plastique". Il affirme avoir tourné cette vidéo au hasard avec son cameraman et vouloir œuvrer pour une mer Méditerranéenne plus saine.

Un montage vidéo ?

Pour la mairie de Cassis, c'est une très mauvaise publicité pour la commune alors que s'ouvre la saison touristique. La municipalité a aussitôt répliqué en assurant que la vidéo était une mise en scène.

Dans un communiqué sur sa page Facebook, la mairie de Cassis se défend, affirmant que le site est "parfaitement propre" et que la qualité de l'eau est "qualifiée d'excellente par l'ARS".

Le communiqué de la Ville de Cassis sur Facebook - Aucun(e)
Le communiqué de la Ville de Cassis sur Facebook

Danielle Milon, maire de Cassis et vice-présidente de la métropole responsable du tourisme depuis peu, affirme avec virulence que de nombreux tests sont pratiqués dans la réserve naturelle de Cassis. D'après elle, 62 prélèvements de l'Agence régionale de la santé (ARS) attestent de l'excellente qualité de l'eau.

La police de l'eau procède souvent à des contrôles dans la station d'épuration de la Société des Eaux de Marseille (SEMM). Sur les quatre sites de la réserve naturelle, des prélèvements au quotidien ont eu lieu pendant cinq mois : 328 analyses en tout, rien qu'en 2015. Et toutes seraient conformes aux normes européennes. La ville veut mettre l'accent sur la qualité des bassins avec une application mobile "Cassis Info Plage" pour informer les habitants et les touristes de la qualité de la mer en temps réel.

Reportage sur France Bleu Provence mardi matin.

Cette polémique s'ajoute à celles des boues rouges, ces rejets industriels déversés en mer, au cœur des Calanques, depuis 50 ans par une usine d'alumine de Gardanne.

Choix de la station

France Bleu