Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Environnement DOSSIER : La sécheresse en Creuse

Restrictions d'eau : des inspecteurs sillonnent la Creuse

-
Par , France Bleu Creuse

Des agents de l'Etat effectuent des contrôles chez les professionnels et les particuliers pour vérifier que les règles de l'usage de l'eau sont respectées. Le département reste classé en "zone de crise" sécheresse.

Les inspecteurs font des mesures de la température et l'oxygénation des cours d''eau
Les inspecteurs font des mesures de la température et l'oxygénation des cours d''eau © Radio France - Audrey Tison

Creuse, France

La Creuse a soif, cela fait maintenant un mois que notre département est classée en zone de crise, le niveau maximal de l'alerte sécheresse. Un arrêté préfectoral (pris le 10 juillet) restreint drastiquement l'usage de l'eau. Toute utilisation non-indispensable doit être évitée. Pour y veiller, quatre inspecteurs de l'environnement (travaillant pour l'Agence française pour la biodiversité) sillonnent le département. Ce genre de contrôle peut aussi être effectué par un agent de l'Office de la chasse et de la forêt, ainsi que par des gendarmes.

Depuis un mois, les inspecteurs de l'environnement ont fait une bonne vingtaine de contrôles chez des professionnels (agriculteurs, entreprises, municipalité..) comme des particuliers. Quand ils constatent un abus, ils font généralement un rappel à la réglementation. Ensuite, si l'abus persiste, ils donnent une amende : contravention de cinquième classe, il peut vous en coûter jusqu'à 1.500 euros si vous êtes un particulier, cinq fois plus pour une entreprise. Cet été, les inspecteurs creusois n'ont pas encore dressé d'amende, mais ils ont adressé deux avertissements à des stations de lavage de voitures qui continuent à fonctionner alors qu'elle ne recyclent pas suffisamment leur eau (au moins 80% d'après l'arrêté préfectoral).

Sont interdits : 

  • L'arrosage des jardins, sauf si vous avez un récupérateur d'eau de pluie. Interdiction d'arroser avec l'eau d'un puits  ou d'une rivière.  
  • Laver son véhicule
  • Arroser les stades 
  • Remplir sa piscine (même les plus petites)
  • L'irrigation agricole par pompage d'eau souterraine ou par prélèvement d'eau de rivière. L'irrigation via des réserves d'eau pluviale / retenues collinaire reste autorisée. 
  • Remplissage et vidange de plan d'eau
  • etc...

Sont autorisés car considérés comme prioritaire :

  • L'eau potable 
  • L'abreuvement des bêtes
  • La lutte contre les incendies
  • Ce qui relève de la salubrité publique comme laver une ambulance ou un véhicule des pompes funèbres