Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

RETRO 2015 - Records de chaleur en Alsace

jeudi 24 décembre 2015 à 5:00 Par Céline Rousseau, France Bleu Alsace et France Bleu Elsass

L'année 2015 a été marquée par des records de températures en Alsace. La canicule de cet été a eu des conséquences néfastes sur les rendements agricoles.

Le maïs alsacien a beaucoup souffert de la sécheresse estival
Le maïs alsacien a beaucoup souffert de la sécheresse estival © Radio France - Sophie Cambra

Alsace, France

Deux vagues de chaleur ont touché l'Alsace en juillet et cette canicule a perduré le mois suivant. Le 7 août, par exemple, il a fait 38,7°C, température la plus haute jamais enregistrée dans la station de mesure de Strasbourg-Entzheim depuis son ouverture en 1923. Des températures "plus élevées encore que pendant la canicule de 2003" constate Sophie Roy, métérologue. On est alors au 2e rang des années les plus sèches en terme de sécheresse.

Récoltes en forte baisse

La canicule a surtout eu de graves conséquences pour les agriculteurs. Si la récolte de blé a été relativement épargnée, il n'en va pas de même pour d'autres cultures comme les fruits et légumes et le fourrage. On note une baisse d'environ 30 à 35 % des quantités de maïs récoltées en Alsace.

La production de pommes de terre, elle aussi, a souffert de la chaleur et de la sécheresse. La saison a été très moyenne et dans les champs qui n'étaient pas irrigués, "les tubercules étaient trop petits", raconte Robert Schweitz, producteur à Duttlenheim.

Seuls les viticulteurs sont ravis

Les rendements de choux ont aussi baissé de 25 à 30%. Laurent Heitz, président du syndicat régional des producteurs de choux, estime que cela fait "plus de 40 ans qu'on a pas vu ça. Les choux font 3 kilos au lieu de 7 ou 8".**

*La vigne, _en revanche, a largement profité de l'ensoleillement record_***_. Même si le nombre d'hectolitres a baissé, _le millésime 2015 s'annonce exceptionnel**.

Voir aussi : RETRO 2015 - Une année d'actualité en Alsace