Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement DOSSIER : Rétro 2018 dans l'Hérault

Rétro 2018 dans l'Hérault : il a fait très chaud cet été, notamment à Béziers et Montpellier

samedi 29 décembre 2018 à 4:56 Par Elisabeth Badinier, France Bleu Hérault

L' année 2018 est la plus chaude jamais enregistrée. On a battu des records de chaleur cet été 2018 dans l'Hérault, et les habitants ne sont pas les seuls à avoir souffert.

De nombreux bateaux amarrés à des corps-morts sur l'étang de Thau à Mèze.
De nombreux bateaux amarrés à des corps-morts sur l'étang de Thau à Mèze. © Radio France - Aurore Jarnoux

Hérault, France

Cette année 2018 a été marquée par un été caniculaire. L'eau de mer n'avait jamais été aussi chaude et le mercure était rarement monté aussi haut. Le samedi 4 août, les deux tiers du pays sont en vigilance orange canicule et à Béziers on relève 41,3 degrés à l'ombre, record de France.

Chaleur et manque de vent combinés, le cocktail est détonnant pour les coquillages de l'étang de Thau qui manque d’oxygène. Les dégâts de la malaïgue sont énormes dans les mas conchylicoles. Les pertes se comptent en milliers de tonnes 

Retour sur cet gros épisode caniculaire avec Sébastien Garnier

L'été 2018, sur la période du 1er juin au 31 août, aura été le deuxième été le plus chaud depuis le début des mesures, après le fameux été 2003.

On a battu des records de températures

Hormis février et mars, on a dépassé les normales de saisons tous les autres mois de l'année. La seule bonne nouvelle, s'il y en a une,  concerne les pluies : c'est vrai qu'il a beaucoup plu cet automne, au point que l'année se retrouve excédentaire. Les sols ont récupéré le manque de pluies de l'année précédente.  Il est tombé de 800 millimètres sur le littoral à plus de 1.400 millimètres à Saint-Martin-de-Londres en un an.