Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : L'actu de la mer

Risque côtier : la côte Basque sous surveillance

-
Par , France Bleu Pays Basque
Pays Basque, Pyrénées-Atlantiques, France

Face aux tempêtes hivernales, plusieurs villes de la côte basque lancent le dispositif Maréa. Un projet scientifique financé par le fonds européen POCTEFA avec le concours du département et la région. Maréa est destiné à disposer d'outils d'aide à la décision pour les communes océanes.

L'un des capteurs sur la grande plage de Biarritz
L'un des capteurs sur la grande plage de Biarritz -

Marea (modélisations et aide à la décision face aux risques côtiers en Euskal Atlantique) est un projet scientifique qui associe sept communes du littoral basque. Maré est mené en Iparalde (pays basque nord) et en Hégoalde (pays basque sud). A moyen terme, les données recueillies permettront d'élaborer des outils de prédiction pour prévenir les risques de submersion marine et d'érosion des côtes.

Meilleurs outils pour prévenir l'érosion de la côte

Pour cela, une campagne de mesures (directions de la houle, courants, force des vagues sur le sable) est lancée dès maintenant. Ces campagnes seront menées durant les tempêtes hivernales de la saison 2017 et 2018 (grosso modo de février à avril). Des capteurs sont actuellement disposés en ce moment sur et face à la grande plage de Biarritz.

Pose de capteurs sur la grande plage de Biarritz - Aucun(e)
Pose de capteurs sur la grande plage de Biarritz -

D'autres appareils suivront devant les plages d'autres communes : Anglet, Saint Jean de Luz, Bidart-Guethary, Saint Sébastien, Zarautz et enfin Bermeo. Les mesures seront effectuées durant la saison hivernale actuelle et la prochaine de février à avril. Chaque saison hivernale les chercheurs disposeront de 4 fenêtres (tempêtes avec fort coefficient de marée et grosse houle) pour leurs mesures dont deux principales en mars. Les fenêtres n’excéderont pas 5 jours. Durant ces périodes les activités nautiques seront proscrites.

Les mesures permettront d'élaborer de meilleurs outils prédictifs selon Mathias Delpey (Rivages Protech)

Pas de surf durant les mesures

Souci : durant le temps des mesures la pratique du surf sera interdite sur la grande plage de Biarritz. Le surfeur et adjoint au maire Guillaume Barrucq a obtenu le concours des associations locales.

Les surfeurs de la grande plage devront patienter juste avant, pendant et juste après les tempêtes

L’expérience Maréa associe l'UPPA (université de Pau et des pays de l'Adour) mais aussi le GIS (groupement d’intérêt scientifique) ainsi que les sociétés Rivages Protech (filiale de Suez) et son homologue du Pays Basque espagnol Aztiz, le tout avec l'appui des communes concernées.

Emanuel Alzuri (agglo pays basque), Michel Veunac (maire de Biarritz), Mathias Delpey (rivages protech) et Julien Mader (Aztiz) - Aucun(e)
Emanuel Alzuri (agglo pays basque), Michel Veunac (maire de Biarritz), Mathias Delpey (rivages protech) et Julien Mader (Aztiz) -
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu