Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

Risque d'avalanche maximal dans les Alpes, "on avait pas vu ça depuis 2008"

vendredi 1 février 2019 à 20:27 Par Virginie Salanson, Denis Souilla et Véronique Saviuc, France Bleu Isère, France Bleu Pays de Savoie et France Bleu

Le risque d'avalanche est à son maximum en Isère, Savoie et Haute-Savoie ce week-end. Des départs d'avalanches de grande ampleur peuvent avoir lieu jusque sur les routes et des domaines skiables être partiellement fermés. Du jamais vu depuis dix ans explique le directeur de l'ANENA.

Le risque d'avalanche est tellement fort qu'il faut impérativement éviter le ski hors piste ce week-end.
Le risque d'avalanche est tellement fort qu'il faut impérativement éviter le ski hors piste ce week-end. © Maxppp -

Prudence extrême en montagne, ce week-end, si vous êtes dans les Alpes. Il va faire beau et la poudreuse sera au rendez-vous, mais le danger aussi. Le risque d'avalanche est à son maximum sur de nombreux massifs. 

Risque maximal "exceptionnel"

En Isère, le risque est de 5 sur 5 en Oisans, Belledonne et les Grandes Rousses. En Chartreuse et dans le Vercors, pourtant à plus basse altitude, le risque est de 4 sur 5.  

En Savoie et Haute-Savoie, le risque d'avalanche est de 5 sur 5 dans les massifs de la Maurienne, des Bauges et du Beaufortain. Le risque reste "fort", à 4 sur 5 en Vanoise, Haute-Maurienne, Haute-Tarentaise, mais aussi dans le massif du Mont Blanc et du Chablais.

Fortes chutes de neige et vents violents

"C'est exceptionnel" explique Dominique Létang, le directeur de l'ANENA, l'Association Nationale pour l'Étude de la Neige et des Avalanches. "Météofrance parle de crues avalancheuses, ce qu'on n'avait pas vu depuis 2008, notamment dans le Queyras" explique-t-il. "Cette dépression arrive du sud, les températures vont remonter et le redoux arriver. Le manteau neigeux va s'alourdir, s'humidifier. On peut donc s'attendre à des vents violents jusqu'à des habitations ou sur les moyens de communication".

Cette quantité de neige peut signifier des départs d'avalanches de grande ampleur jusque sur les routes. La route du col du Lautaret est fermée depuis vendredi matin, jusqu'à samedi, à la mi-journée, au moins. Des domaines skiables peuvent aussi être partiellement fermés.

Le hors piste absolument déconseillé

Aller en hors-piste est donc vraiment déconseillé. La préfecture de l'Isère rappelle qu'il y a eu trois accidents graves cette semaine dont deux mortels. Sans parler du jeune homme disparu depuis jeudi soir dans le secteur de l'Alpe d'Huez.

Pour Benjamin Valla, brigadier chef à la CRS Alpes cette semaine, "le message est très clair, on ne reste que sur les pistes balisées, damnées et ouvertes" conseille-t-il.

Le message est clair : ne pas sortir des domaines sécurisés

"Penser qu'on sera protégé en skiant à basse altitude est vraiment une utopie !!" - Dominique Létang

Tous les domaines alpins sont touchés "penser que l'on sera protégé si on skie dans des domaines de basse altitude est une utopie" martèle Dominique Létang, de l'ANENA. "Risque 4 et 5 sont quand même des risques qui sont très forts, il faudra être très très très prudents et vigilants. Il fera beau samedi et dimanche donc les gens voudront sortir. C'est normal, mais il faut raison garder. Les secouristes vont mettre longtemps à sécuriser les pistes. Il faut préparer ses itinéraires et vérifier les bulletins de Météofrance".