Infos

Risque inondation : un premier plan de prévention prévu dans la Loire et le Rhône

Par Sarah Gilmant, France Bleu Saint-Étienne Loire mercredi 30 novembre 2016 à 22:43

Le Gier passe en dessous du centre ville de Rive-de-Gier, classé en zone rouge.
Le Gier passe en dessous du centre ville de Rive-de-Gier, classé en zone rouge. © Radio France - Sarah Gilmant

Un premier plan de prévention des risques naturels prévisibles d'inondation (PPRI) va être mis en place dans les départements de la Loire et du Rhône. Il délimite les zones inondables et permet d'informer et de sensibiliser la population. Une enquête publique a débuté lundi 28 novembre.

29 communes sont concernées par ce plan : 17 dans la Loire et 12 dans le Rhône. Le plan réglemente les constructions en zone inondable. Les communes sont cartographiées et divisées en zone selon l'importance du risque inondation. Il existe trois zones classées par couleur. Rouge, bleue et blanche. La zone rouge étant celle où le risque d'inondation est le plus important.

Plus d’informations sur le site de la préfecture de la Loire

Par exemple, le centre ville de Rive-de-Gier est en zone rouge. Il sera interdit d'y construire un nouveau bâtiment, et pour les habitations déjà existantes sur ces terrains à risque, il faudra demander des autorisations auprès de la mairie pour chaque travaux. Pour la zone bleue, les particuliers auront la possibilité de construire mais sous certaines conditions. Enfin, la zone blanche concerne les terrains qui ne sont pas inondables.

"Ce n'est pas un plan qui va empêcher les inondations" (Stéphane Roux, chef de service adjoint à la direction départementale de la Loire).

Stéphane Roux, de la direction départementale des territoires de la Loire explique le PPRI

Une enquête publique a été ouverte en début de semaine pour permettre aux habitants des communes concernées d'accéder au plan et donner leur avis. Cette enquête prend fin le 6 janvier. À partir de cette date, les préfets des deux départements devront définitivement valider ou non ce plan. En début de semaine dernière, les deux départements étaient passés en vigilance orange en raison des fortes pluies. À Rive-de-Gier, une cellule de crise avait même été déclenchée, plusieurs routes ainsi que les établissements scolaires avaient dû fermer par peur d'un nouveau débordement de la rivière.

Partager sur :