Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

Romainville : de l'arsenic dans les jardins près de l'ancienne usine Wipelec

Par

Les riverains de l'ancienne usine de traitement des métaux lourds Wipelec ont obtenu il y a quelques jours les résultats des analyses effectués en 2015 dans leurs maisons. Deux jardins sont contaminés à l'arsenic, 22 maisons au trichloréthylène. De nouvelles analyses sont prévues cette année.

Le site de l'ancienne usine, rue des Ormes à Romainville (93)
Le site de l'ancienne usine, rue des Ormes à Romainville (93) © Radio France - Rémi Brancato

Des fruits et légumes du jardin contaminés à l'arsenic : Sébastien Tirloire a découvert que son jardin et celui d'un autre riverain du quartier des Ormes étaient concernés il y a quelques jours, le 12 mai, lors d'une réunion publique organisée en mairie de Romainville. "Mes enfants ont mangé les légumes et les fruits du jardin qui sont contaminés" explique le vice président de l'association Romainville Sud, qui défend depuis deux ans les habitants du quartier .

Publicité
Logo France Bleu

Car l'arsenic n'est pas le seul polluant retrouvé dans les habitations du quartier. En 2014, soir 6 ans après la fermerture de l'usine, l'ADEME a effectué des premières analyses dans 8 maisons, qui toutes ont montré la présence de trichloréthylène, un solvant cancérigène, dans l'air.

22 habitations polluées au trichloréthylène

Le 12 mai dernier, la préfecture de Seine-Saint-Denis a présenté les résultats d'une deuxième inspection élargie à de nouvelles habitations de l'ADEME. "Les constatations qui ont été faites dans les maisons qui ont fait l'objet d'un deuxième contrôle montrent une baisse", assure Hugues Besancenot, le secrétaire général de la préfecture de Seine-Saint-Denis. Mais l'association Romainville Sud n'est pas d'accord. Sébastien Tirloire assure, par exemple, que les taux ont augmenté dans sa maison.

- ECOUTER le reportage de Rémi Brancato qui a rencontré les habitants du quartier des Ormes , concerné par la pollution

Dans le quartier, certains habitants, qui n'avaient pas encore effectué de tests, ont découvert qu'ils étaient aussi concernés. "On a relevé un taux de 30 mg/m3 de trichloréthylène dans mon salon soit 3 fois le seuil" explique Marc Alma, qui s'inquiète particulièrement pour son bébé de 18 mois : "le taux est de 14 dans la chambre du bébé soit 1 fois et demi le seuil d'alerte". Alors face à cette pollution de l'air intérieur, les autorités recommandent d'aérer les pièces au moins deux fois 30 minutes chaque jour.

Une enquête sanitaire lancée

En tout, 22 maisons sont concernées par la pollution au trichloréthylène mais de nombreuses habitations n'ont toujours pas été inspectées. Certains habitants ont refusé, notamment de peur de voir la valeur de leur bien diminuer. La préfecture et la mairie de Romainville appelle tous les habitants à participer à une prochaine inspection qui devrait avoir lieu cette année. Santé publique France, l'ancien institut de veille sanitaire, lance aussi une investigation sanitaire auprès des habitants du quartier pour tenter de savoir si certains cancers sont liés à la pollution engendrée par l'usine.

La dépollution du site par le promoteur Ginkgo, qui a racheté le terrain, devrait débuter à la fin de l'année ou début 2017. En attendant, une barrière de protection a été mise en place tout autour, pour éviter une dispersion des polluants. Une fois dépollué, le promoteur vise la construction de logements sur les terrains.

Ma France : Économies d’énergie

Hausse généralisée du coût de la vie, risque de pénurie d’électricité ou de gaz, phénomènes climatiques extrêmes : ces crises bouleversent nos quotidiens, transforment nos modes de vie, nous poussent à dessiner les contours d’horizons nouveaux. Pour répondre à ces défis, France Bleu et Make.org lancent une grande consultation citoyenne autour des économies d’énergie. Prenez position sur ces solutions & proposez les vôtres !

L'info en continu

Publicité
Logo France Bleu