Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

Rouen : malade, l'arbre de la place Barthélémy va être abattu

mercredi 11 juillet 2018 à 6:58 Par Valentine Joubin, France Bleu Normandie (Seine-Maritime - Eure)

La mairie de Rouen a décidé d'abattre le vieil érable emblématique de la place Barthélémy, d'ici la fin de la semaine. L'arbre quarantenaire, grignoté par un champignon, menace de tomber. Les élus écologistes en avaient fait le symbole de leur combat pour une ville plus verte.

En 2013, des riverains souhaitaient déjà abattre l'arbre pour dégager le parvis de l'église Saint-Maclou
En 2013, des riverains souhaitaient déjà abattre l'arbre pour dégager le parvis de l'église Saint-Maclou © Radio France - Valentine Joubin

Rouen, France

La mairie de Rouen y songe depuis près de cinq ans mais cette fois c'est décidé. L'arbre emblématique de la place Barthélémy, devant l'église Saint-Maclou, en plein cœur historique, va être abattu d'ici la fin de la semaine. Les racines de cet érable argenté, âgé de près de 40 ans, ont été dévorés par un champignon. Une victoire pour les riverains qui le trouvaient trop envahissant. Quant aux élus écologistes, qui en avaient fait le symbole de leur combat pour une ville plus verte, ils ont rendu les armes.

L'érable argenté aura vécu près de 40 ans place Barthélémy, à Rouen. - Radio France
L'érable argenté aura vécu près de 40 ans place Barthélémy, à Rouen. © Radio France - Valentine Joubin

Un cabinet d'expertise indépendant recommande l'abattage

Le coupable a un nom, le ganoderme d'Europe, un champignon virulent qui s'attaque "à la lignine, les racines de l'arbre. Si un champignon vient manger les racines, l'arbre tombe" explique Isabelle Saumur, gestionnaire du parc arboré de Rouen. L'élue ne fait que répéter les conclusions d'un cabinet d'expertise indépendant. Seule solution, poursuit-elle "abattre l'érable. C'est vraiment pas de gaieté de cœur qu'on va faire ça". La place Barthélémy, son église Saint-Maclou, ses restaurants, ne sont plus en sécurité.

Impossible de soigner l'arbre

Qu'en pensent les touristes justement? "L'église et cet arbre, c'est merveilleux" dit Christina, italienne. "Il est beau là où il est et je ne pourrais pas l'imaginer sans. Ce serait vraiment dommage", ajoute son mari David. Chez les Rouennais, il y a ceux qui sont attachés à l'arbre, et ceux qui s'en moquent. Mais tous se posent la même question. Ne peut-on pas soigner un arbre malade? "Non, impossible. Il n'y a pas de traitement. Quand vous avez un combat champignon-arbre, le champignon gagne toujours", répond Isabelle Saumur.

L'intérieur du tronc, grignoté par un champignon, est totalement creux constate Isabelle Samur, gestionnaire du parc arboré. - Radio France
L'intérieur du tronc, grignoté par un champignon, est totalement creux constate Isabelle Samur, gestionnaire du parc arboré. © Radio France - Valentine Joubin

Bilan de l'année : 147 arbres plantés, 60 abattus

"Il serait bon qu'il y ait quelque chose d'autre à la place, estime Philippe, un riverain, parce que je trouve qu'on manque un petit peu de vert à Rouen". Une alternative végétale, peut-être, mais la mairie ne plantera pas de nouvel arbre. Elle préfère se concentrer sur des quartiers moins étriqués comme les quais de seine ou Luciline, rive droite. "Cette année 147 arbres vont être plantés et 60 abattus", annonce Isabelle Saumur.