Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

Royan : voici le type de dégâts que peut faire le capricorne asiatique

lundi 11 février 2019 à 5:51 Par Gérald Paris, France Bleu La Rochelle et France Bleu

Royan lutte contre le capricorne asiatique. Le coléoptère a été repéré depuis plusieurs semaines dans la commune du sud de la Charente-Maritime. Pour le combattre et éviter sa propagation, le seul moyen est d'abattre certains arbres ou rosiers dans les jardins des particuliers.

Exemple de dégâts provoqués sur un arbre par le capricorne asiatique
Exemple de dégâts provoqués sur un arbre par le capricorne asiatique © Radio France - Gérald Paris

Royan, France

Vous connaissiez certainement le frelon asiatique... voici son cousin : le capricorne asiatique. C'est un insecte d'environ trois centimètres de longueur, en provenance de Chine ou de Corée, qui colonise certains arbres et qui finit par les détruire en les rongeant de l'intérieur par de multiples galeries. Les capricornes asiatiques s'attaquent surtout aux érables mais les rosiers sont eux aussi capables de les "accueillir".

A Royan, 44 parcelles de propriétaires privées sont infestées

Pas question de prendre la menace à la légère. A Royan, 44 parcelles de propriétaires privées sont infestées. Sans action coup de poing pour faire disparaître le coléoptère de cette zone, il pourrait très vite s'étendre à tout le département, et s'inviter rapidement chez les voisins. Pour le tuer, il faut d'abord le repérer. Et pour cela, on peut compter sur une brigade de chiens spécialisés avec un "nez" très fin pour les détecter. Quand le chien s’arrête devant un arbre, il y a 99% de chances pour que le coléoptère soit à l'intérieur. A ce niveau-là, il n'y a plus le choix, il faut l'abattre pour déloger la bête ou ses larves. 

Une broyeuse réduit les morceaux d'arbres en petits copeaux - Radio France
Une broyeuse réduit les morceaux d'arbres en petits copeaux © Radio France - Gérald Paris

Depuis la mi-janvier et jusqu'à la fin des vacances de février avec le retour des propriétaires secondaires sur Royan, la ville intervient sur 21 parcelles privées. L'objectif est de faire disparaître tous les végétaux susceptibles d'accueillir la bête. Ensuite, les tronçonneuses entrent en action. Il faut couper l'arbre en petits morceaux, pour ensuite les broyer en copeaux minuscules. Une technique infaillible pour tuer les larves ou les insectes présents, puisqu'ils mesurent environ trois centimètres. Marc est propriétaire à Royan depuis trois ans. Il voit partir avec une certaine tristesse trois érables, mais surtout des rosiers. "J'aimais bien cette petite boule blanche de fleurs au fond de mon jardin... ce n'est pas grave, je vais faire pousser un olivier à la place !"

Plusieurs centaines de kilos de copeaux de bois par voyage - Radio France
Plusieurs centaines de kilos de copeaux de bois par voyage © Radio France - Gérald Paris

Contre mauvaise fortune bon cœur, de nombreux propriétaires ouvrent leurs portes au service de la ville pour aider au combat contre ce coléoptère un peu trop envahissant. Même certains propriétaires de résidences secondaires attendaient les vacances de février pour revenir et ouvrir leur jardin. 

A Royan, cette lutte contre les capricornes asiatiques a un coût : entre 12.000 et 15.000 euros

A Royan, cette lutte contre les capricornes asiatiques a un coût : entre 12.000 et 15.000 euros pour une douzaine de jours d'interventions au total. Une opération financée en quasi intégralité par le ministère de l'agriculture qui supervise ces interventions sur le plan sanitaire. D'ailleurs, derrière ces abattages, il y aura une vérification de présence ou non du capricorne asiatique, avec la venue de la brigade cynophile spécialisée : des chiens et leurs truffes, qui ne laissent pas de place au doute. 

Chaque souche d'arbres est ensuite extraite soigneusement - Radio France
Chaque souche d'arbres est ensuite extraite soigneusement © Radio France - Gérald Paris

Reportage sur les capricornes asiatiques à Royan