Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

EN IMAGES - Saint-Avold à l’heure du nettoyage après les orages

dimanche 10 juin 2018 à 10:28 - Mis à jour le dimanche 10 juin 2018 à 11:34 Par Faustine Mauerhan, France Bleu Lorraine Nord

L’eau s’est retirée dans les rues de Saint-Avold après les très gros orages et fortes pluies de samedi après-midi mais dans certains quartiers, les pompiers pompent toujours l’eau. A la clinique Saint-Nabor, évacuée hier, une vingtaine de salariés est mobilisée.

La clinique Saint-Nabor sous l'eau
La clinique Saint-Nabor sous l'eau © Radio France - Faustine Mauerhan

Saint-Avold, France

Ils ont trouvé des bottes où ils pouvaient, des raclettes dans le local ménage et raclent comme ils peuvent les couloirs et les bureaux toujours sous l’eau. Une vingtaine de salariés de la clinique Saint-Nabor sont venus spontanément aider ce dimanche matin après le déluge. Ce samedi, les gros orages et très fortes pluies ont inondés l’accueil, les salles, les cuisines.   

Les salariés de la clinique sont venus aider au nettoyage - Radio France
Les salariés de la clinique sont venus aider au nettoyage © Radio France - Faustine Mauerhan

Aide-soignantes, médecins et directeur en bottes  

Les patients sont à l’abri, évacués en urgence, sur des brancards ou dans des couvertures et la clinique restera fermée plusieurs jours c’est sûr. L’électricité a sauté pendant l’orage, et 1,30m d’eau stagnait encore dans le sous-sol en milieu de matinée, pompée par les pompiers. Dans les couloirs fantômes, infirmières, aide-soignantes, médecins et même le directeur, en bottes, raclent l’eau boueuse, sauvent ce qui peut encore l’être dans les frigos éteints. Il y en a pour des milliers d’euros et des jours de nettoyage. 

Les salles de consultation sont inutilisables - Radio France
Les salles de consultation sont inutilisables © Radio France - Faustine Mauerhan

Chantal a quand même ouvert son bistrot ce dimanche matin. Dans le centre-ville de Saint-Avold c’est plus calme. L’eau s’est retirée, il reste quelques traces de boue, des branches sur les chaussées mais surtout de l’eau dans les caves. Place de la victoire, Chantal a ouvert son bistrot mais continue de nettoyer en même temps qu’elle sert les clients. Sa cave est inondée. Elle s’est couchée très tard et s’est relevée à quatre du matin pour tout mettre à l’abri. 

Malgré tout, Chantal et les autres restent positifs. Ce ne sont que des dégâts matériel. Rien de grave, c’est l’essentiel.

Les pompiers ont passé la matinée à pomper le mètre 30 d’eau du sous-sol - Radio France
Les pompiers ont passé la matinée à pomper le mètre 30 d’eau du sous-sol © Radio France - Faustine Mauerhan