Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dans les rues de Strasbourg, ce mardi soir.

Attaque mortelle à Strasbourg : ce que l'on sait de la fusillade qui a fait au moins trois morts et 13 blessés

Climat – Environnement

Saint-Étienne : pour sa deuxième édition, la marche pour le climat réunie 400 personnes dans le centre-ville

samedi 13 octobre 2018 à 14:19 Par Nerissa Hemani, France Bleu Saint-Étienne Loire

Ce samedi matin, la "Marche pour le climat" a mobilisé environ 400 personnes à Saint-Étienne. Un mouvement en réaction au dernier rapport du GIEC, les experts du climat, publié lundi. Il précise les conséquences dramatiques d'un réchauffement climatique supérieur à 1,5°C.

Environ 400 personnes se sont réunies pour cette deuxième marche pour le climat, deux fois moins que le 8 septembre dernier.
Environ 400 personnes se sont réunies pour cette deuxième marche pour le climat, deux fois moins que le 8 septembre dernier. © Radio France - Nérissa Hémani

Saint-Étienne, France

C'est sous un soleil radieux que les 400 "marcheurs pour le climat" se sont retrouvés place de la Bourse à Saint-Étienne ce samedi matin pour interpeller les pouvoirs publics. Ils étaient moins nombreux que la première édition puisque le 8 septembre dernier la manifestation avait rassemblé environ 900 personnes dans les rues de la ville. 

Multiplier les marches 

Joël Marty en est convaincu : "c'est indispensable d'être présents parce que c'est par la répétition qu'on arrivera à faire réagir nos politiques". Ce co-animateur du collectif pour une transition citoyenne dans la Loire, est prêt à multiplier les marches une fois par mois pour interpeller les Stéphanois. "Aujourd'hui le rapport du GIEC vient de mettre en évidence qu'à partir d'un réchauffement climatique supérieur à 1,5 degré, on va voir les phénomènes excessifs climatiques qui vont se développer. C'est le moment de sensibiliser parce que si on ne réagit pas tout de suite malheureusement on risque de ne plus rien maîtriser." explique-t-il. 

Dans le cortège, de nombreuses personnes sont venues en famille. Pour Pascale, il était essentiel de sensibiliser la jeune génération au enjeux écologiques. "On est là pour inciter les gens d'aujourd'hui mais aussi les générations de demain à prendre soin de cette planète. On se dit un degré, deux degrés, ce n'est pas grand chose mais c'est énorme ! C'est maintenant qu'il faut en parler et se mobiliser de manière pacifique pour que ça ait de l'impact. "

D'autres actions non violentes en centre-ville 

Un peu avant le départ du cortège, le collectif Action non-violente Cop 21 a tenu un drap devant la banque Société Générale, place de Hôtel de ville avec comme inscriptions : "Que cache la société générale". Les membre du collectif souhaitent que la Société générale stoppe ses investissements dans les énergies fossiles et notamment dans le gaz de schiste aux États-Unis.

Le collectif Action Non-Violente Cop 21 Place de l'Hotel de Ville à Saint-Etienne ce samedi matin.  - Radio France
Le collectif Action Non-Violente Cop 21 Place de l'Hotel de Ville à Saint-Etienne ce samedi matin. © Radio France -