Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

Saint-Martin un an après l'ouragan Irma : des scouts bretons participent à la reconstruction

mercredi 29 août 2018 à 18:56 Par Loïck Guellec, France Bleu Armorique et France Bleu

Dans la nuit du 5 au 6 septembre 2017, Saint-Martin, dans les Antilles françaises, était dévastée par le passage de l'ouragan Irma. Des scouts venus de plusieurs régions dont la Bretagne ont aidé à sa reconstruction cet été.

Des scouts de France au chevet de Saint-Martin dévastée
Des scouts de France au chevet de Saint-Martin dévastée - Yann Grelier

Rennes, France

De mi-juillet à mi-août 2018, 90 scouts de France, venus de métropole et âgés de 18 à 20 ans, ont aidé à la reconstruction de Saint-Martin près d'un an après le passage de l'ouragan Irma. Dans la nuit du 5 au 6 septembre 2017, l'île des Antilles était dévastée. Le bilan officiel est de 11 morts. Parmi ces scouts, de jeunes bretons comme Yann, Martin et Edouard marqués à jamais par ce voyage hors du commun.

L'équipe des 90 scouts de France à Saint-Martin - Aucun(e)
L'équipe des 90 scouts de France à Saint-Martin - Yann Grelier

Saint-Martin encore dévastée

"Je suis étonné en sortant de l'avion je m'attendais à quelque chose de plus reconstruit" témoigne Yann Grelier étudiant en droit à Rennes. "Au niveau de l'aéroport, ça commence à être reconstruit mais plus on avançait plus et plus les maisons étaient détruites ou il manquait les toitures. Et puis on voyait des bateaux abandonnés sur les plages".

Du porte-à-porte pour reconstruire

"On a pu déblayer des maisons en ruine pendant la première semaine" raconte Martin étudiant en langues étrangères appliquées à Guingamp."D'autres groupes étaient chargés de reconstruire des serres ou encore de déblayer des plages ou des étangs. Mais nous nous avons décidé de faire du porte-à-porte en demandant aux propriétaires s'ils avaient besoin d'aide pour déblayer leur salon ou leur cuisine ou reconstruire un petit bout de leur maison".

Des habitants généreux

Edouard aussi a été marqué par ce séjour humanitaire. "L'accueil a été très bon avec des gens généreux et très reconnaissant" se rappelle cet étudiant en gestion d'entreprises et d'administration. "Avoir une telle reconnaissance et une telle générosité de la population ça fait vraiment plaisir et ça motive encore plus à aider ces habitants".

"On serait bien restés deux semaines de plus"

Les jeunes scouts voient la vie différemment depuis ce voyage humanitaire et ils n'excluent pas d'y revenir un jour. "On est super triste d'être parti" reconnait Yann avec une certaine émotion "on serait bien resté deux semaines de plus car on aurait pu faire encore beaucoup de choses. Le dernier jour on a visité tous les chantiers auxquels nous avions participé et c'était un grand plaisir de voir qu'on avait pu contribuer à la reconstruction de Saint-Martin".