Climat – Environnement

Sécheresse : 81 départements touchés, dont 26 en situation de crise

Par Julien Baldacchino, France Bleu vendredi 21 juillet 2017 à 19:48 Mis à jour le samedi 22 juillet 2017 à 14:54

La sécheresse touche une grande partie de la France
La sécheresse touche une grande partie de la France © AFP - Raymond Roig

Selon le site Propluvia, ce vendredi, 81 départements sont touchés par la sécheresse et plus d'un quart sont en "crise hydrique" au point d'être en situation d'arrêt total des prélèvements d'eau "prioritaires".

La sécheresse, qui touche la France (en partie) depuis le printemps, continue de progresser sur le territoire français : le site Propluvia, géré par les ministères de l'Environnement et de l'Agriculture, dénombre ce vendredi 68 départements en France dans lesquels il y a au moins un arrêté de restriction d'utilisation d'eau (pour 179 arrêtés au total), dont 26 départements où il y a des arrêtés liés à une situation de "crise hydrique".

Lorsqu'un arrêté concerne une zone de "crise" (en rouge sur la carte), tous les prélèvements d'eau sont interdits, y compris ceux pour l'agriculture. Seules les situations prioritaires (santé, eau potable, salubrité, sécurité civile) permettent d'utiliser de l'eau.

La carte des départements où il y a des arrêtés de restrictions - Aucun(e)
La carte des départements où il y a des arrêtés de restrictions - Capture d'écran Propluvia

Les réserves souterraines très basses

C'est donc le niveau de restriction le plus élevé : lorsqu'une zone est en "alerte" (jaune), moins de la moitié des prélèvements agricoles est restreinte, l'arrosage peut être interdit seulement à certaines heures, etc. Elle peut passer en "alerte renforcée" (orange) où la réduction des prélèvements passe à plus de 50%, et la limitation pour l'arrosage ou le lavage des voitures est renforcée, potentiellement jusqu'à l'interdiction.

Ces nombreuses limitations sont liées au fait que les nappes phréatiques, depuis le début de l'été, est très bas : en début de semaine, le Bureau de recherches géologiques et minières notait que trois quarts des nappes phréatiques étaient à un niveau "modérément bas à très bas". Selon le site de Franceinfo, le niveau de sécheresse de cette année devrait rester toutefois inférieur à ceux de 2011 et 2003.