Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement DOSSIER : Le plus de l'info de France Bleu Belfort Montbéliard

Sécheresse : captage sous haute surveillance sur le Doubs à Mathay

mercredi 10 octobre 2018 à 20:16 Par Christophe Beck, France Bleu Belfort-Montbéliard

Elle alimente autant le quotidien des habitants que les inquiétudes des élus. Avec ses 30000 m3/jour, l'usine de production d'eau potable de Mathay dans le Pays de Montbéliard constitue le principal réservoir du Nord Franche Comté. Pour l'instant, les pompes fonctionnent, mais on prépare un plan B.

Des batardeaux forment un petit barrage sur le Doubs pour sécuriser les pompes d'alimentation de l'usine de Mathay
Des batardeaux forment un petit barrage sur le Doubs pour sécuriser les pompes d'alimentation de l'usine de Mathay © Radio France - Christophe Beck

Mathay, France

L'usine de production d'eau potable de Mathay, entièrement automatisée, est installée à quelques mètres du Doubs où elle pompe quotidiennement 30 000 mètres cube d'eau, nécessaires aux 300 000 habitants du Nord Franche Comté. Aussitôt traitée, aussitôt distribuée, l'eau ne manque jamais. Jusqu'à cet automne 2018 où les pouvoirs public commencent à s'inquiéter sérieusement. Le triste spectacle d'un lit de la rivière envahi par de l'herbe dans le Haut Doubs les y encourage fortement. 

4 mètres cubes/secondes suffisent à alimenter l'usine d'eau. Mais pas en dessous

Alors à Mathay, on surveille le captage, comme le lait sur le feu.  "Tant qu'on a des débordements sur les palplanches qui forment un petit barrage sur le Doubs, il n'y a pas de souci. Le débit de 4 m3 cube/secondes est suffisant. Mais il ne faudrait pas que l'absence de pluie se prolonge trop longtemps", dit Daniel Granjon, le maire de Mathay et vice-président de l'agglomération de Montbéliard en charge de cette question cruciale de l'eau et de l'assainissement. 

L'ancienne carrière en recours, mais pour seulement deux semaines 

Quelles stratégies possibles pour durer plus longtemps ? Il y a la réserve que constituent les sept barrages posées sur la rivière en amont de l'agglomération de Montbéliard. Le plus important étant le Chatelot. Ces barrages constituent une petite réserve. L'autre réserve est l'ancienne carrière l'Héritier entre Mathay et Bourguignon ou repose un demi millions de mètres cubes d'eau. "Il suffira d'aller pomper cette eau pour la rejeter dans le Doubs", dit Daniel Granjon, "mais ça ne permettra pas d'aller au delà de deux semaines de besoins en eau potable".  

Au delà, comment palier cet éventuel défaut d'eau potable ? C'est le grand mystère. En plus de 40 ans de mandat de maire, Daniel Granjon n'avait jamais connu pareille situation. Un Doubs à sec dans le haut et ramassé dans le bas. Une réunion de crise est programmée pour l'ensemble du Nord Franche Comté, le mercredi 7 novembre prochain, en préfecture du Territoire de Belfort. 

Solemont, première commune de PMA, à être alimentée par camion citerne

En périphérie de l'agglomération, les premières difficultés apparaissent, comme à Solemont, sur les hauteurs du Lomont. La source qui alimente le village s'est tarie. Du coup, depuis ce mercredi, des camions citerne viennent apporter les 40 mètres cubes nécessaires pour la consommation d'une journée. D'autres communes pourraient bien connaitre ces pannes d'eau potable.  

Daniel Granjon, le maire de Mathay, devant l'usine de production d'eau potable de Pays de Montbéliard Agglomération.  - Radio France
Daniel Granjon, le maire de Mathay, devant l'usine de production d'eau potable de Pays de Montbéliard Agglomération. © Radio France - Christophe Beck