Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Environnement

Sécheresse : des pommes de terre plus rares et plus petites dans le Nord Franche-Comté

-
Par , France Bleu Belfort-Montbéliard

Le temps chaud et sec de cet été en Bourgogne-Franche-Comté a quelque peu endommagé les cultures maraîchères. Les producteurs de pommes de terre constatent qu'elles sont plus petites et moins nombreuses.

Deux tailles très différentes pour les pommes de terre d'un même pied.
Deux tailles très différentes pour les pommes de terre d'un même pied. © Radio France - Robin Dussenne

Ronchamp, France

Avec les fortes chaleurs de l’été et l’absence de pluie, les trois départements du Nord Franche-Comté (Territoire de Belfort, Doubs et Haute-Saône) ont été placés en vigilance sécheresse. Si le temps sec a fait le bonheur des vacanciers, il a en revanche eu des répercussions chez les agriculteurs, et notamment les producteurs de pommes de terre. "Force est de constater qu’elles sont globalement petites, indique Philippe Vienet, en ratissant la terre sèche de son terrain de Ronchamp. Une bonne patate devrait peser 400 g et là, on est plutôt autour des 80 g."

"À peine quatre patates"

Outre le gabarit, les pommes de terre se font également plus rares, "à peine quatre patates" par pied, contre "une dizaine normalement". Loi de l’offre et la demande oblige, les pommes de terre seront cette année plus chères. Les professionnels parlent d’une augmentation de 20 à 30 centimes le kilo.

3 000 visiteurs

Alors se dirige-t-on tout droit vers une pénurie de patates ? "Non, on n’en est pas encore là", sourit Benoit Cornu, premier adjoint et coordinateur de "Ronchamp a la patate". Le 7 octobre prochain le village haut-saônois organise sa 19e foire d’automne à La Filature et accueillera les producteurs de tout le département. "Personne ne s’est désisté, la foire aura bien lieu", confirme-t-il. L’année dernière, les 3 000 visiteurs étaient repartis avec quatre tonnes de pommes de terre.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu