Climat – Environnement

Sécheresse : Eaux de Vienne appellent ses abonnés à modérer leur consommation d'eau

Par Fanny Bouvard, France Bleu Poitou dimanche 13 août 2017 à 6:50

L'arrosage des pelouses est déconseillé en journée.
L'arrosage des pelouses est déconseillé en journée. © Maxppp - Michèle Constantini

En pleine sécheresse, tous les Poitevins sont appelés à faire attention à leur consommation d'eau. Aucun problème pour l'approvisionnement en eau potable au robinet, mais le syndicat Eaux de Vienne demande de la modération.

Le Poitou fait face à la sécheresse depuis le mois de juin. Dans les Deux-Sèvres, la préfecture demande aux particuliers de ne pas laver sa voiture avec de l'eau potable, pas utiliser de laver les façades ou les terrasses avec un "Karcher", pas remplir sa piscine ou encore de ne pas arroser dans la journée. Dans la Vienne, les autorités ont pris les mêmes mesures jeudi 10 août, mais uniquement pour l'instant pour les prélèvements en milieu naturel, comme dans les puits et les forages. Alors le syndicat Eaux de Vienne a pris les devants pour l'eau du robinet.

Aucune limitation, mais plus de solidarité

Pour ce qui est de l'eau du robinet, c'est le syndicat qui désert presque toute la Vienne (sauf le Grand Poitiers, Montmorillon ou encore La Roche-Posay) qui demande des efforts à ses 150.000 foyers abonnés. "C'est un appel à la solidarité avec les autres usagers de l'eau qui sont aujourd'hui en restriction, explique Lionnel Sibileau, hydrogéologue à Eaux de Vienne. Chaque acte citoyen, chaque acte de bon sens mis bout à bout peut finalement avoir un impact."

"On n'appelle pas les gens à moins boire d'eau du robinet, à moins prendre de douche. Pas du tout. C'est juste limiter les usages de confort, comme l'arrosage en journée ou le remplissage des piscines." Lionnel Sibileau, hydrogéologue

Pas d'inquiétude pour autant, aucun des 130 points de captage du syndicat n'est dans le rouge. L'eau potable peut encore être prélevée dans les nappes phréatiques car elle représente une part infime des prélèvements. Ces mesures sont d'ailleurs temporaires.