Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Environnement DOSSIER : La sécheresse en Creuse

Sécheresse en Creuse : les forêts souffrent déjà

-
Par , France Bleu Creuse

Entre les fortes chaleurs et l'absence d'eau même dans la terre, certaines essences d'arbres sont déjà abîmées par la météo de ce début juillet. La sécheresse et ses conséquences rend même certains malades, et il faudra donc les abattre pour exploitation.

Certains arbres comme ce sapin se sont déjà desséchés avec les fortes chaleurs
Certains arbres comme ce sapin se sont déjà desséchés avec les fortes chaleurs © Radio France - Morgane Heuclin-Reffait

Guéret, France

Des feuilles de chêne qui s'effritent sous les doigts, un sapin sans épines : dans l'arboretum de la forêt de Chabrières, quelques arbres sont déjà victimes de la sécheresse. Mi-juillet, la situation est déjà préoccupante. "Si ça continue à être sec, on risque d'avoir beaucoup de dégâts à l'automne", lance Ludovic Chavalarias, technicien forestier dans le secteur de Chabrière.

Double impact de la chaleur

Toute la végétation ne souffre pas de la même façon du mercure qui grimpe. Pour les sapins, c'est directement l'absence d'eau qui pose problème : "comme _on est sur des sols pauvres en réserve d'eau, donc comme il fait de plus en plus chaud, ils ont du mal à supporter_", explique le technicien forestier.

Avec un hiver peu humide et des températures caniculaires récemment, on assiste aussi à la prolifération de certains insectes nuisibles comme les scolytes, des coléoptères qui creusent des tunnels sous l'écorce des résineux. "Il faut qu'on soit très réactif : _si on voit quelques arbres dépérir, il faut intervenir, autrement la totalité du peuplement peut être touché_", explique Ludovic Chavalarias. 

Ça fait énormément de dégâts, et lorsqu'on voit l'arbre qui rougit, il est déjà trop tard.

Situation sans précédent

_"_Les sapins sèchent vraiment sur place, on avait pas ça les années précédentes, s'alarme Ludovic Chavalarias. Peut-être un par-ci par-là, mais cette année le phénomène est beaucoup plus rapide". Dès décembre, des messages d'alerte ont été émis concernant les résineux, sur la prolifération d'insectes nuisibles pendant l'été. "L'an dernier, on a déjà exploité 2.000 mètres cube de bois infesté de scolytes. On s'attend à en avoir encore plus cet été", indique le technicien forestier. 

À terme, le paysage des forêts creusoises pourrait se modifier peu à peu. "Ce qui est alarmant, c'est qu'on commence juste à avoir les grosses chaleurs, et les arbres sont déjà abîmés", déplore Ophélie, une vacancière. "Quand on commence à voir les arbres qui deviennent marron dès juillet, on se pose des questions !", ajoute Marinette. Avec l'intensification des épisodes de sécheresse, certaines essences pourraient déserter la Creuse d'ici quelques années.