Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

Sécheresse historique en Haute-Saône: le département passe au niveau crise

mardi 4 septembre 2018 à 18:41 Par Emilie Pou, France Bleu Belfort-Montbéliard et France Bleu Besançon

Le préfet de Haute-Saône vient de décider de placer le département en niveau crise à cause de la sécheresse qui perdure. Cela signifie de nouvelles restrictions dans l'utilisation de l'eau. Les agriculteurs, eux, continuent de souffrir.

La sécheresse est à un niveau historique en Haute-Saône
La sécheresse est à un niveau historique en Haute-Saône © Maxppp - Vincent Voegtlin

Lure, France

C'est du jamais vu depuis les années 80. La sécheresse en Haute-Saône atteint des niveaux très inquiétants. Le préfet vient d'ailleurs de décider de passer le département en "niveau crise". Une décision qui implique des restrictions encore plus strictes qu'avant: interdiction désormais totale d'arrosage (en dehors de l'eau de pluie stockée) y compris les greens de golf et les stades, interdiction pour les particuliers de remplir les piscines, et, dans l'est du département (dans la zone Lure-Héricourt), une des zones les plus touchées, interdiction de lavage de voitures et des pistes de chantier. 

Nous sommes à des niveaux historiques

Pour le préfet, Ziad Khoury, il faut "_absolument éviter le gaspillage et préserver l'eau destinée à la consommation humaine et à la vie aquatique". "_Nous sommes à des niveaux historiques, il n'a pratiquement pas plu depuis le 13 juin, c'est une situation inédite depuis 25 ans. Il faut poursuivre les efforts pour économiser l'eau. Ce n'est pas parce que c'est la rentrée que la sécheresse est derrière nous". 

Les mairies sont obligées d'adapter leurs services

Dans les mairies, on s'adapte donc, "ce qui va être perturbateur pour nous c'est bien sûr de ne plus arroser les stades, mais aussi le nettoyage des rues" explique Eric Houley, le maire de Lure: "puisque notre service propreté urbaine ne pourra plus utiliser les machines. Mais à situation exceptionnelle, mesures exceptionnelles. Nous n'avons pas le choix. Si nous avons signé les accords de Paris c'est que nous sommes convaincus qu'il faut un nouveau modèle de développement pour économiser les ressources, même si c'est parfois difficile pour la vie quotidienne". 

Les agriculteurs en appellent à l'Etat et à l'Europe pour obtenir des aides

De leur côté, les agriculteurs continuent de souffrir. Gérald Pichot est éleveur de vaches laitières à Bouhans-les-Lure, il est aussi président des jeunes agriculteurs de Haute-Saône et pour lui c'est même trop tard désormais. "Le mal est fait, parce que même s'il pleut, le temps que l'herbe se mette à repousser, ce sera trop tard". Gérald Pichot fait donc manger une partie de ses vaches à l'intérieur avec de la paille prévue normalement pour l'hiver. "Les stocks s'amenuisent et cela va peser dans la trésorerie c'est sûr". L'agriculteur en appelle aux aides de l'Etat et de l'Europe.