Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

Sécheresse : la majorité des régions touchée, "une situation record en PACA et en Corse"

vendredi 27 octobre 2017 à 19:40 - Mis à jour le vendredi 27 octobre 2017 à 19:39 Par Géraldine Houdayer, France Bleu

Alors que novembre approche, la sécheresse continue à toucher de nombreux départements. Dans certaines régions, les déficits de pluie battent des records et les sols sont extrêmement secs. Le quart sud-est est très touché, mais une partie de l'est, du nord et de l'ouest du pays sont aussi concernés.

Le fleuve Var, à Nice, le 18 octobre dernier.
Le fleuve Var, à Nice, le 18 octobre dernier. © Maxppp - Franck Fernandes

Alors que l'automne est traditionnellement la période lors de laquelle les nappes phréatiques se rechargent, la sécheresse frappe toujours de nombreux départements en cette fin octobre. "Dans plusieurs régions, on bat des records de déficit en pluie", explique Frédéric Nathan, prévisionniste à Météo France. Si la majorité des régions de France connait un déficit de pluie depuis début septembre, 18 départements connaissent une humidité des sols insuffisante.

Une sécheresse record dans le sud-est

La situation est particulièrement préoccupante dans le sud-est et en Corse, où sur neuf départements, il n'a plu qu'un cinquième ce qu'il pleut en situation normale depuis le 1er septembre. "Les départements les plus touchés se situent entre l'est du Languedoc et la région PACA, mais aussi en Corse," explique Frédéric Nathan. Les records de déficit de pluie sont battus dans de nombreuses villes, comme à Nîmes, où il n'a plu que 281 mm de pluie depuis le début de l'année. C'est plus de deux fois moins que la normale. "On a battu le record de 1952 dans cette ville", explique le prévisionniste. "À Orange, Carpentras, Avignon ou Digne-les-bains, on bat aussi des records en terme de déficit de pluie depuis le début de l'année, comme à Calvi ou Ajaccio."

Le nord-est, le nord, le centre et l'ouest du pays également touchés

Le quart nord-est et le nord de la France sont également concernés : "Entre les Ardennes et le nord-est, les déficits de pluie sont de 20 à 30 %, sur dix mois, c'est à dire qu'il n'a plu que 70 à 80 % de ce qu'il devrait pleuvoir en situation normale, explique Frédéric Nathan. Une partie de la région centre est également touchée, avec un fort déficit de précipitations. L'ouest n'est pas non plus épargné : en Vendée et en Centre-Bretagne, les déficits d'eau sont également importants, de 20 à 30 %. Le sud-ouest est moins concerné. Seule 'Île-de-France a connu un léger excédent de pluie depuis le début de l'automne.

Des sols extrêmement secs

Ce déficit sévère de pluie rend les sols très secs et très durs, une terre que les agriculteurs ont du mal à travailler. En PACA et en Corse, c'est la pire année qu'on ai jamais connue à cette époque de l'année ", indique le prévisionniste. "Et lorsqu'il va pleuvoir, les sols sont tellement durs qu'ils n'absorberont pas immédiatement la pluie, l'eau risque de ruisseler sur la terre sans être absorbée, ce qui entraîne d'autres problèmes."

Les nappes phréatiques en déficit

Sur quasiment tout le territoire, les nappes phréatiques étaient déjà toutes en déficit au premier septembre. "L'automne est la période ou traditionnellement, les nappes phréatiques se rechargent", explique le prévisionniste. Mais depuis début septembre, il a très peu plu, sans compter que certaines régions, comme la Corse, étaient déjà en état de sécheresse depuis la fin de l'hiver dernier. Conséquence, dans de nombreux départements, les préfectures appliquent des mesures de restrictions d'eau, comme dans les Alpes-Maritimes, l'Hérault ou encore en Vaucluse.

Une année globalement très sèche

D'après Frédéric Nathan, la situation ne va pas s'améliorer tout de suite :"Dans les jours à venir, on n'attend pas de précipitations dans le sud-est. Mais on espère que le mois de novembre nous réservera de belles perturbations. Car le problème, c'est que ce n'est pas seulement le mois d'octobre qui a été très sec, c'est toute l'année. Le prévisionniste précise qu'il est trop tôt pour relier cet épisode de sécheresse au réchauffement climatique. "Ce que nous disent les climatologues, c'est qu'avec l'évolution du climat, sur les régions méditerranéennes, les sécheresses seront plus longues et plus intenses, et les épisodes cévenols ou méditerranéens plus violents."