Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Les rues de Strasbourg sillonnées par la police

DIRECT - Fusillade à Strasbourg : au moins deux morts, le tireur en fuite identifié

Climat – Environnement

Sécheresse : les restrictions d’eau se poursuivent en Savoie

dimanche 2 septembre 2018 à 13:07 Par Sarah Gilmant, France Bleu Pays de Savoie

Tout l’ouest de la Savoie est en alerte sécheresse. La préfecture a décidé de prolonger l’arrêté limitant l’usage de l’eau pour plus de trois cents communes jusqu'au 16 octobre.

le Forézan, rivière qui traverse la commune de Cognin est à sec sur plus de 600 mètres
le Forézan, rivière qui traverse la commune de Cognin est à sec sur plus de 600 mètres © Radio France - Sarah Gilmant

Savoie, France

La sécheresse se poursuit et s'aggrave dans le département de la Savoie. Tout l’ouest du département est à sec de l'Avant-Pays savoyard à la Combe de Savoie. 

Les pluies des derniers jours ne suffisent pas. La préfecture a décidé de maintenir les restrictions d'eau pour plus de trois-cents communes du département jusqu'au 16 octobre. 

Ce n'est pas parce qu'il y a un orage ou des pluies que ça permet de remplir les cours d'eau ou de sauver la biodiversité qui est en danger - Pierre Molager, secrétaire général de la préfecture de Savoie

Deux zones sont en alerte renforcée : les bassins de la Combe de Savoie et celui du Chéran. Les bassins du lac du Bourget et de l'avant-pays savoyard sont en alerte. Le reste du département est en vigilance. 

Voici les interdictions d'usage de l'eau applicables aux zones en alerte sécheresse selon l'arrêté de la préfecture de Savoie

  • le lavage des véhicules hors des stations professionnelles sauf pour les véhicules ayant une obligation réglementaire (véhicules sanitaires ou alimentaires) ou technique et pour les organes liés à la sécurité
  • de 8 h 00 à 20 h 00 : l'arrosage des pelouses, des espaces verts publics et privés, des golfs, stades et espaces sportifs de toute nature (les jardins potagers, et les « greens et départs » de golf ne sont pas concernés)
  • le fonctionnement des fontaines publiques en circuit ouvert sauf pour raison de salubrité des réseaux d'adduction
  • le lavage des voiries sauf impératif sanitaire et à l’exclusion des balayeuses laveuses automatiques
  • le remplissage des piscines privées sauf première mise en eau pour livraison après construction
  • les prélèvements directs dans le milieu hydraulique superficiel dits domestiques (au sens de l'article R.214-5 du code de l'environnement, à savoir inférieurs à 1 000 m3  par an)
  • les vidanges de piscines sauf justification sanitaire ; le rejet doit impérativement avoir fait l’objet d’une neutralisation préalable du chlore et du pH.

Une situation inquiétante

Pierre Molager, secrétaire général de la préfecture de Savoie appelle à la responsabilité de chacun : « Ce n'est pas parce qu'il y a un orage ou des pluies que ça permet de remplir les cours d'eau ou de sauver la biodiversité qui est en danger." 

Pour preuve, le Forézan, rivière qui traverse la commune de Cognin est à sec sur plus de 600 mètres. "Les poissons sont sauvés des cours d'eau trop bas comme celui-ci avec des pêches de sauvegarde. Les particuliers, les entreprises, les agriculteurs, c'est vraiment de l’intérêt de tout le monde d'être responsable dans sa consommation en eau." 

"Le niveau des nappes phréatiques est à peu près stable dans le département. La consommation en eau potable n'est pas remise en question mais on voit chaque été que les épisodes de sécheresse deviennent plus longs" constate Pierre Molager.