Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

Sécheresse : maintien du niveau de crise dans le Doubs, malgré la pluie

jeudi 8 novembre 2018 à 18:57 Par Anne Fauvarque, France Bleu Besançon et France Bleu

La situation est stabilisée pour la pénurie d’eau potable dans le Doubs annonce ce jeudi la Préfecture du Doubs, mais le niveau de crise est maintenu. Les habitants doivent donc toujours réduire, tant que faire se peut, leur consommation.

Le niveau de la Loue à Chenecey-Buillon est très bas pour la saison.
Le niveau de la Loue à Chenecey-Buillon est très bas pour la saison. © Radio France - Elie Abergel

Besançon, France

Les récents épisodes de pluie n’ont donné qu’entre 20 et 30 millimètres de pluie indique ce jeudi le préfet du Doubs dans un communiqué. "Ces précipitations n'ont pas permis d’améliorer la situation, prévient la préfecture, le déficit hydrique accumulé restant très important, mais elles ont contribué à en stopper au moins provisoirement la dégradation". La situation s'est donc stabilisée pour la pénurie d'eau potable. Mais le niveau de crise est maintenu.

"La plupart des captages connaissent, pour l’heure, un niveau très bas mais stabilisé", explique la Préfecture. Même chose pour le lac Saint-Point. Plus d’une trentaine de communes ou parties de communes restent ravitaillées par des camions citernes

De nouveaux moyens pour éviter une dégradation de la situation

La Préfecture teste actuellement de nouveaux moyens de secours : forage pour mise en service de captages complémentaires, mise en place de conduites et interconnexions, location de pompes de secours de grande capacité... Un recensement de sources ou d’anciens points de captage a également été mené. "Ces ressources secondaires pourraient être mobilisées pour des besoins autres que ceux liés à la consommation humaine" précise le préfet du Doubs.

Les habitants du Doubs doivent donc toujours réduire, tant que faire se peut, leur consommation d’eau potable pour de ne pas aggraver la situation.

LIRE AUSSI : Sécheresse : les écologistes suisses au chevet du Doubs à Villers-le-Lac