Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Environnement

Sécheresse : plus aucun canoé sur l'Austreberthe

Depuis ce 4 juillet, pour cause de sécheresse, la pratique du canoé est interdite dans la rivière Austreberthe. La zone a été placée en alerte par la Préfecture de Seine-Maritime. À Villers-Ecalles où coule l'Austreberthe, le club de "canoé nature" est donc privé d'activité.

Régis Feron va laisser ses trois nouveaux canoés rangés dans le hangar car la pratique est interdite
Régis Feron va laisser ses trois nouveaux canoés rangés dans le hangar car la pratique est interdite © Radio France - Claire Briguet-Lamarre

Villers-Écalles, France

Régis Feron inspecte le niveau de l'Austreberthe depuis l'embarcadère situé à côté du moulin de Villers-Ecalles. A cet endroit, il y aurait assez d'eau pour que les canoés de son club puissent naviguer mais "la pratique des activités nautiques motorisées et non motorisées" sont interdites conformément à l'arrêté pris ce 4 juillet par la Préfecture de Seine-Maritime.

L'activité est à l'arrêt

Régis Feron s'occupe du club "canoé nature" de Villers-Ecalles depuis une douzaine d'années. Beaucoup d'habitués font du canoé toute l'année mais l'été est l'occasion d'accueillir de nouveaux clients qui viennent pour s'amuser et découvrir ce joli cours d'eau. Sauf que depuis quelques jours, il est interdit de pratiquer le canoé. "J'ai commandé trois nouveaux canoés qui doivent arriver en août, ils vont rester dans le hangar je ne vais même pas m'en servir", se désole Régis.

Sur l'embarcadère du club de canoé de Villers-Ecalles, le niveau d'eau est suffisant pour naviguer  - Radio France
Sur l'embarcadère du club de canoé de Villers-Ecalles, le niveau d'eau est suffisant pour naviguer © Radio France - Claire Briguet-Lamarre

L'été, le club accueille environ une centaine de pratiquants qui, cette année, seront déçus. "J'ai refusé plusieurs groupes qui m'ont contacté pour une initiation", explique Régis.

Quel intérêt pour l'écologie ?

Le responsable du club s'interroge sur la pertinence de cette interdiction pour le maintien de la biodiversité : "certaines zones sont fragiles et manquent d'eau c'est sûr mais les estivants vont aller faire du canoé un peu plus loin et donc prendre leurs voitures, consommer du diesel, ce n'est pas très logique", argumente Régis. La pratique du canoé, lorsque l'Austreberthe est trop basse, a pourtant un coût pour la nature

Quelles alternatives ?

Régis propose des solutions pour éviter d'interdire l'activité tout l'été. "Il faudrait aménager des zones où les pratiquants descendent du canoé et le portent en faisant un pas de côté pour ne pas endommager le lit de l'Austreberthe", conclut Régis.