Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Environnement

Sécheresse : plus de 450 maisons se fissurent dans l'agglomération clermontoise

-
Par , France Bleu Pays d'Auvergne

La sécheresse n'en finit pas de faire des victimes. A Cournon et au Cendre dans l'agglomération clermontoise, plus de 450 propriétaires ont constaté des fissures dans leur maison. Une association défend les intérêts de ces victimes de catastrophe naturelle et cette année, elle a fort à faire.

La maison de Marie-Thérèse à Cournon présente de multiples fissures causées par les différents épisodes de sécheresse depuis 2015
La maison de Marie-Thérèse à Cournon présente de multiples fissures causées par les différents épisodes de sécheresse depuis 2015 © Radio France - Isabelle Gaudin

Cournon-d'Auvergne, France

Plus de 450 propriétaires à Cournon et au Cendre, dans l'aglomération clermontoise, ont vu leur maison se fissurer. Pour certains, la galère a commencé avec l'épisode de sécheresse de 2015, et depuis cela s'aggrave. . Leurs habitations sont bâties sur des sols argileux. Lorsqu'il fait chaud, l'argile sèche et les maisons bougent et se fissurent. La sécheresse que nous vivons actuellement s'annonce encore plus catastrophique que les années précédentes, les dégâts pourraient être particulièrement importants. 

L'état de catastrophe naturelle nécessaire pour être indemnisé

Face à cette situation d'une ampleur inédite, une association regroupant les deux communes a été créée il y a quatre ans. Marie-Thérèse Bichon préside la CATNAT 63 qui regroupe les sinistrés de catastrophe naturelle du Puy-de-Dôme. Elle fournit aux victimes de la sécheresse les informations nécessaires pour pouvoir entamer des démarches d'indemnisation auprès de leur assurance. Et avant toute chose, les propriétaires touchés doivent aller faire une déclaration en mairie pour que la commune puisse faire une demande de reconnaissance d'état de catastrophe naturelle pour chaque année de sécheresse.

Les fissures chez Marie-Thérèse font tout le tour de sa maison de Cournon - Radio France
Les fissures chez Marie-Thérèse font tout le tour de sa maison de Cournon © Radio France - Isabelle Gaudin

On aurait dit que la maison avait craqué d'un coup" - Marie-Thérèse, propriétaire à Cournon

Marie-Thérèse habite dans sa maison à Cournon depuis 27 ans et elle n'avait jamais vu ça. Sa maison a commencé à se fissurer il y a quatre ans. "Cela a commencé par les plinthes du carrelage et ensuite ça a gagné tout le bâtiment. On aurait dit que la maison avait craqué d'un coup. Les fissures sont en bas de la maison, c'est carrément les fondations qui sont séparées des murs. Elles font tout le tour de la maison et vont jusqu'au garage. Depuis le début de l'année, j'ai d'autres fissures qui apparaissent. Aujourd'hui, ma maison s'enfonce de 2,5cm". 

Les travaux pour réparer les dégâts de la sécheresse s'élèvent à plus de 100.000 euros chez Marie-Thérèse - Radio France
Les travaux pour réparer les dégâts de la sécheresse s'élèvent à plus de 100.000 euros chez Marie-Thérèse © Radio France - Isabelle Gaudin

Marie-Thérèse Bichon a déposé un dossier en 2016, l'état de catastrophe naturelle est sorti au Journal Officiel en juillet 2017. Depuis cette date, elle attend le feu vert pour faire les travaux chez elle, qui se montent à plus de 100.000 euros. 

Avec les fissures, Annie ne peut plus utiliser sa porte d'entrée, elle doit passer par la cuisine - Radio France
Avec les fissures, Annie ne peut plus utiliser sa porte d'entrée, elle doit passer par la cuisine © Radio France - Isabelle Gaudin

Parmi les adhérentes de l'association CATNAT, Annie Jeanguiaut. Cette infirmière à la retraite a des larmes dans la voix lorsqu'elle se rappelle du moment où elle a acheté la maison de ses rêves. Six mois après, le rêve se transformait en cauchemar, les premières fissures faisaient leur apparition. Depuis trois ans, elle ne peut plus rentrer chez elle par la porte d'entrée, elle doit passer par la cuisine. Et les fenêtres ont du mal à fermer. Elle attend elle aussi d'avoir le feu vert pour faire les travaux. 

Si vous aussi vous avez des fissures dans votre maison, vous pouvez contacter la présidente de l'association CATNAT à Cournon, Marie-Thérèse Bichon au 06.48.41.21.24. 

Choix de la station

France Bleu