Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

Sécheresse : Saulon-la-Chapelle ne bénéficiera pas de l’état de catastrophe naturelle

lundi 6 mars 2017 à 14:09 Par Christophe Tourné, France Bleu Bourgogne

Saulon-la-Chapelle était la seule commune retenue sur 102 demandes dans tout le département de la Côte-d’Or pour prétendre à l’état de catastrophe naturelle. Son dossier vient d’être rejeté. Même déception en Saône-et-Loire pour Sanvignes-les-Mines.

secheresse main
secheresse main © Yves Renaud / Radio France

Saulon-la-Chapelle, France

Suite à la sécheresse qui a frappé la Côte-d’Or durant l’été 2015, 102 communes avaient demandé la reconnaissance de l’état de catastrophe naturelle pour "mouvements de terrain différentiels consécutifs à la sécheresse et à la réhydratation des sols". Le gouvernement n’en avait retenu qu'une seule, Saulon-la-Chapelle. Tous les espoirs étaient donc encore permis, mais son dossier vient d’être rejeté.

Par arrêté en date du 20 décembre 2016, paru au Journal officiel du 12 février 2017, 101 communes avaient obtenu un avis défavorable par la commission interministérielle du 13 décembre 2016. Seul le dossier de la commune de SAULON-LA-CHAPELLE était au final étudié par une commission interministérielle le 17 janvier 2017. Elle vient de rendre son avis. Il est défavorable. L’arrêté en date du 24 janvier 2017, est paru au Journal officiel du 3 mars 2017

Un choix très technique !

Dans un communiqué, la préfecture de la Côte-d’or précise la méthode utilisée par la commission interministérielle. Elle utilise un outil mis au point par Météo-France, nommée SIM. Cet outil utilise l’ensemble des données pluviométriques présentes dans la base de données climatologique des 4500 postes. Météo-France en réalisant une modélisation du bilan hydrique du territoire de la France métropolitaine à l’aide d’une grille composée de près de 9 000 mailles carrées de huit kilomètres de côté.

Pour qu’un avis favorable soit donné au titre de la météorologie, il est impératif que les critères météorologiques soient avérés. L’avis rendu (favorable ou défavorable) sur les critères météorologiques pour une commune est donc la résultante des avis rendus sur chaque maille recouvrant celle-ci.

Dès lors que les critères météorologiques sont remplis, la présence des sols sensibles au retrait-gonflement des argiles est prise en compte et doit être avérée sur au moins 3% de la surface de la commune pour que l’avis favorable soit définitivement rendu.

Finalement Saulon-la-Chapelle en Côte-d’Or et Sanvignes-les-Mines en Saône-et-Loire ne correspondent pas à ces critères. Les avis rendus par la commission sont donc défavorables.