Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Environnement

Sécheresse : situation très préoccupante dans le Puy-de-Dôme

-
Par , France Bleu Pays d'Auvergne

Dès vendredi, les mesures de restriction d'usage de l'eau déjà en place dans le département vont être renforcées. Une conséquence de la sécheresse qui frappe le département depuis près d'un an, accentuée par les canicules de juin et de ces derniers jours.

Sécheresse dans le Puy-de-Dôme (illustration)
Sécheresse dans le Puy-de-Dôme (illustration) © Radio France - Juliette Micheneau

Puy-de-Dôme, France

La préfecture accueillait une réunion du comité de suivi hydrologique sur la situation dans le département ce mercredi, et le constat est clair : les données sont très alarmantes dans le Puy-de-Dôme.

Pour les données pluviométriques, tout le département est en très large déficit. Très peu de pluie en 2019, avec deux zones particulièrement touchées, les Combrailles et la Limagne, deux régions avec une forte activité agricole.

Situation préoccupante également pour les cours d'eau : l'agence française de la biodiversité a inspecté trente-neuf têtes de bassin puydômoises, afin de constater si l'écoulement de l'eau était visible ou non : avant juin, vingt-sept d'entre elles présentaient un écoulement normal, à ce jour c'est le cas pour seulement six têtes de bassin ! Les nappes phréatiques sont elles aussi au plus bas, comme à Volvic par exemple. 

Autre cas inquiétant, celui  des approvisionnements en eau potable, cinq communes sont en grande tension actuellement : Châteldon, Pionsat, Picherande, Lachaux et Charensat. La préfecture prévoit de fournir ces villes en bouteilles, ainsi qu'une accélération des procédures pour y autoriser de nouveaux forages.

La préfecture accentue donc les mesures de restriction d'usage de l'eau prises au début du mois : il sera interdit par exemple de remplir sa piscine, arroser ses plantes ou nettoyer sa voiture entre 8h et 20h à compter de ce vendredi. Interdiction également pour les agriculteurs d'effectuer des prélèvements d'eau dans les cours d'eau entre 10 et 18h, des agriculteurs qui devront également réduire l'irrigation de leurs parcelles de 25%.

La préfète Anne-Gaëlle Baudouin-Clerc en appelle également à la responsabilité de chacun dans son usage quotidien de l'eau : " On le sait, il faut privilégier les douches aux bains, bien refermer ses robinets... Il faut être attentif à ces consommations du quotidien qui en apparence ne comptent pas beaucoup, mais quand elles s'ajoutent les unes aux autres comptent beaucoup et pèsent sur le milieu naturel et sur notre vie collective. "

Choix de la station

France Bleu