Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

Sécheresse : Thionville va demander la reconnaissance de l'état de catastrophe naturelle

mardi 9 octobre 2018 à 20:09 Par Marie Roussel, France Bleu Lorraine Nord

Pour la troisième fois en deux ans, la mairie de Thionville va demander la reconnaissance de l'état de catastrophe naturelle. Une décision qui survient après le signalement par plusieurs riverains de fissures et d'affaissements de terrain dans leur habitation. Ces dégâts sont liés à la sécheresse.

Chez Pascale, les escaliers et la terrasse se sont affaissés à cause des intempéries de ces derniers mois en Moselle.
Chez Pascale, les escaliers et la terrasse se sont affaissés à cause des intempéries de ces derniers mois en Moselle. © Radio France - Marie Roussel

Thionville

La maison de Pascale, perchée sur les hauteurs de Thionville, est une solide bâtisse de 1620. Mais depuis cet été, d'importantes fissures sont apparues sur les façades, elles lézardent même les murs à l'intérieur de la maison. "On a été atterrés quand on est rentré de vacances et qu'on a trouvé ça", raconte la propriétaire. 

Je n'en dors plus la nuit" 

Ces dégâts s'expliquent par les intempéries, qui touchent la Moselle depuis le mois de mai. "On a eu beaucoup de pluie au printemps. Elles ont dû faire gonfler le sol argileux, qui s'est comprimé avec la sécheresse. Et maintenant : les maisons se tassent". Pour appuyer ses propos, Pascale montre sa terrasse et ses escaliers, qui se sont affaissés cet été. "On voit apparaître les fondations de la maison, qu'on ne voyait pas avant", déplore-t-elle. 

Façades et murs de la maison sont lézardés de fissures. - Radio France
Façades et murs de la maison sont lézardés de fissures. © Radio France - Marie Roussel

Depuis cet été, la propriétaire confie "ne plus pouvoir dormir des nuits". Elle et son mari ont donc signalé ces fissures auprès de la mairie de Thionville, qui s'est immédiatement engagée à demanderla reconnaissance de l'état de catastrophe naturelle... La troisième en deux ans. "Le phénomène devient récurrent, tous les ans on a des problèmes d’inondation, avec des ruissellements importants. De la même façon pour la sécheresse on a déjà vécu ça sur la période 2016-2017", se souvient Patricia Renaux, adjointe au mairie chargée de l'environnement et du cadre de vie. 

Patricia Renaux est adjointe au maire de Thionville, chargée de l'environnement et du cadre de vie. C'est elle qui s'occupe de la demande de reconnaissance de l'état de catastrophe naturelle. - Radio France
Patricia Renaux est adjointe au maire de Thionville, chargée de l'environnement et du cadre de vie. C'est elle qui s'occupe de la demande de reconnaissance de l'état de catastrophe naturelle. © Radio France - Marie Roussel

Depuis le début du mois d'octobre, la municipalité invite donc les Thionvillois concernés à se faire connaître. Il faut envoyer un courrier à la mairie, en précisant l'adresse mail et accompagné de photos. "Nous avons aujourd'hui huit dossiers mais je suis persuadée que nous en aurons davantage", avance Patricia Renaux.

Les habitants concernés ont jusqu'au 30 novembre pour se manifester.