Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

PHOTOS | Seine-et-Marne : 9 tonnes des déchets dangereux évacués d'une usine pour les mettre hors d'atteinte de la crue

samedi 27 janvier 2018 à 18:47 Par Jocelyne Jean et Tommy Cattaneo, France Bleu Paris et France Bleu

Face à la crue de la Marne, l'Etat a fait évacuer neuf tonnes de déchets dangereux stockés sur le site de Wipelec, une entreprise déjà épinglée à de nombreuses reprises pour sa gestion défaillante, a annoncé samedi la préfecture de Seine-et-Marne.

Entre jeudi et vendredi, une entreprise spécialisée est intervenue sur le site de Wipelec pour évacuer les déchets toxiques.
Entre jeudi et vendredi, une entreprise spécialisée est intervenue sur le site de Wipelec pour évacuer les déchets toxiques. - Préfecture de Seine-et-Marne.

Île-de-France, France

C'est une société qui a déjà fait parler d'elle, avec un patron placé à deux reprises en garde à vue pour ne pas s’être mis en conformité avec un arrêté préfectoral, en matière de normes environnementales. Ce samedi, en raison de la crue de Marne, la Préfète de Seine-et-Marne, Béatrice Abollivier a imposé des travaux d’office de mise en sécurité du site industriel anciennement exploité par la société Wipelec à Pomponne en Seine-et-Marne.

Malgré de nombreuses mises en demeure et sanctions administratives d’évacuer les déchets dangereux, l’exploitant a laissé ce site à l’abandon, contenant de nombreux déchets dangereux peut-on lire dans un communiqué de la préfecture

9 tonnes de déchets dangereux dont 700 kg de déchets cyanurés

Une société a été réquisitionnée et il a fallut une journée et demie pour évacuer les déchets. Les travaux ont débuté le 25 janvier matin et se sont terminés vendredi 26 janvier à 13h30. 

Les déchets les moins dangereux ont été laissés sur place en hauteur ou dans des cuvettes de rétention hors d’atteinte des eaux de crue. 

Pollueur payeur

Cette opération a été financée, selon la préfecture selon le principe « pollueur payeur ». L'évacuation des déchets a coûté 100 000 euros. Une somme récupérée sur le compte bancaire de l'entreprise Wipelec.