Climat – Environnement

Séisme au Mexique: "J'ai eu peur pour mes parents," témoigne Nuria, étudiante mexicaine à Nancy

Par Lucas Valdenaire, France Bleu Sud Lorraine et France Bleu mercredi 20 septembre 2017 à 19:19

Le tremblement de terre de magnitude 7,1 s'est produit ce mardi, treize jours après une autre secousse dans le sud du pays qui avait fait près de 100 morts.
Le tremblement de terre de magnitude 7,1 s'est produit ce mardi, treize jours après une autre secousse dans le sud du pays qui avait fait près de 100 morts. © Maxppp - Sashenka Gutiérrez/EFE/Newscom

Le violent séisme qui a frappé le Mexique ce mardi a fait plus de 200 morts. Un drame vécu à distance par plusieurs dizaines d'étudiants mexicains en Lorraine. Nuria a 22 ans est suit des cours d'architecture à Nancy. Elle est originaire de Mexico, la capitale. Elle témoigne.

Au Mexique, le tremblement de terre de magnitude 7,1 a fait au moins 225 morts. Le séisme a touché ce mardi la capitale Mexico et détruit une cinquantaine de bâtiments du centre-ville. Un drame qui intervient 32 ans après le grand tremblement de terre de 1985 qui avait fait au moins 10 000 morts. Un choc aussi pour les Mexicains de France et de Lorraine.

"Je me sens inutile ici"

Nuria Fernandez a 22 ans. Elle est étudiante en architecture à Nancy depuis un mois et toute sa famille habite juste à côté de Mexico : "mon père m'a écrit et m'a dit que toute la famille allait bien. Mais chez moi, la maison s'est fracturée. Plusieurs murs sont tombés."

"J'ai eu peur pour mes parents, je n'ai pas pu dormir de la nuit. J'ai recherché sur Google, des images des vidéos... je veux pleurer. Parce que je suis là, et je me sens inutile. Quand tu es au Mexique, tu peux ouvrir tes portes à ceux qui ont perdu leurs maisons. Mais là... c'est trop triste."

"Je n'ai pas pu dormir de la nuit"

"Le séisme est passé à Morelos, là où mes parents habitent, poursuit Nuria. Je connais tout là-bas. Beaucoup de bâtiments se sont effondrés. Beaucoup de personnes sont mortes, disparues, blessées. Je connais une personne qui a perdu son enfant à l'école."

"Je veux les aider"

Nuria essaie désormais de mobiliser tout son réseau d'amis et de proches. "Je partage des conseils à mes proches restés là-bas. Et puis je partage les informations avec mes amis, ici en Europe. Pour leur dire de donner un peu d'argent à la Croix-Rouge. C'est le mieux que je puisse faire."

"Je fais des recherches pour savoir comment aider"

D'autres étudiants mexicains installés en Lorraine se mobilisent. Ils prévoient de solliciter des associations pour récolter des fonds. Une projection de film est déjà prévue ainsi qu'un concert de charité à Nancy. L'argent récolté sera envoyé aux sinistrés du Mexique. Ils partagent également un site internet pour faire des dons aux sinistrés du Mexique : http://comoayudar.mx/