Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Environnement

Séisme en Equateur : un scientifique clermontois témoigne

-
Par , France Bleu Pays d'Auvergne

Jean-Luc Le Pennec est directeur de recherche au laboratoire Magmas et Volcans. Il partage sa vie entre Clermont-Ferrand et Quito, où il travaille pour l'institut de recherche pour le développement.

Un séisme de magnétude 7,8 sur l'échelle de Richter
Un séisme de magnétude 7,8 sur l'échelle de Richter © Maxppp - EL COMERCIO

Clermont-Ferrand, Puy-de-Dôme, France

Jean-Luc Le Pennec est un habitué des phénomènes naturels. Il en est même un expert. Spécialiste en volcanologie, il effectue des missions récurrentes en Équateur depuis 1999 pour le compte de l'institut de recherche pour le développement. Cette région de monde est scientifiquement une mine inépuisable pour tous les chercheurs. Entre éruptions volcaniques et séismes, l’Équateur est exposé à des catastrophes de grande ampleur. Si Jean-Luc Le Pennec a déjà vécu plusieurs tremblements de terre, il avoue qu'il n'en avait jamais connu d'une telle ampleur (7,8 sur l'échelle de Richter) et surtout d'une telle durée. Près d'une minute. Une éternité pour les Équatoriens. A commencer pour les habitants de la province de Manabi, dans l'ouest du pays, épicentre de l'énorme secousse.

480 morts et plus de 2.000 blessés, selon un dernier bilan

Après avoir rassuré sa femme qui vit dans le Puy-de-Dôme et ses enfants qui travaillent à l'étranger, le scientifique clermontois a donné de ses nouvelles par mail lundi au directeur du laboratoire magmas et Volcans. Malgré des communications téléphoniques chaotiques, France Bleu Pays d'Auvergne a pu joindre le Clermontois à Quito. Distante de 200 km environ de l'épicentre, la capitale équatorienne a fortement ressenti le séisme. 

Le témoignage du scientifique clermontois Jean-Luc Le Pennec en Equateur

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu