Climat – Environnement

Seize millions et demi d'euros pour améliorer la qualité de l'eau dans le Grand Avignon

Par Anne Domece et Philippe Paupert, France Bleu Vaucluse jeudi 14 septembre 2017 à 11:46

Des travaux vont être entrepris sur les réseaux d'eau
Des travaux vont être entrepris sur les réseaux d'eau © Maxppp - .

Le Grand Avignon et l'agence de l'eau Rhône-Méditerranée vont investir plus de seize millions d'euros dans la "gestion durable des milieux aquatiques". Objectifs : préserver la ressource et améliorer la qualité de l'eau potable.

Plus de seize millions d'euros vont être investis, dans le bassin d'Avignon, pour améliorer la qualité de l'eau potable. C'est le Grand Avignon et l'agence de l'eau Rhône Méditerranée qui financent le projet.

Soixante-deux chantiers seront lancés avant la fin de l'année 2018, dans les dix-sept communes du Grand Avignon. Il s'agit notamment de rendre étanches les réseaux du Pontet, de Vedène, de Saint Saturnin les Avignon, de Caumont Sur Durance, d'Entraigues ou de Rochefort du Gard.

Réduire les pollutions

Le Grand Avignon s'engage à réduire les pollutions toxiques, garantir une eau potable et améliorer les réseaux d'assainissement pour éviter les pollutions lors des pluies.

"Les périodes de pluie sont très délicates. Il faut absolument éviter que les eaux usées ne débordent et ne se répandent dans le milieu", explique Laurent Roy, le directeur général de l'agence de l'eau Rhône-Méditerranée.

Il faut rendre le réseau vraiment étanche, pour que les eaux usées aillent bien jusqu'à la station d'épuration et ne se répandent pas dans le milieu (L. Roy)

Idées innovantes

Laurent Roy souligne que d'autres actions, "très intéressantes", sont menées... notamment à la faveur des travaux du tram.

"Le chantier du futur tramway permet de changer les chaussées, explique le directeur de l'agence de l'eau. On enlève les trottoirs et on plante de l'herbe. Cela permet à l'eau de s'infiltrer, de recharger les nappes et d'être dépolluée - car l'herbe dépollue" .

Laurent Roy

Les investissements dans les réseaux et les installations sont essentielles aujourd'hui, estime pour sa part Jean-Christophe Moraud,le préfet de Vaucluse. Il faut préserver la ressource "eau" dans le Grand Avignon.

Le Grand Avignon, c'est un bassin de vie d'un million de personnes. Un millions d'habitants, qui ont besoin d'eau potable. (J.C Moraud).

Jean-Christophe Moraud