Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Environnement

Sel de déneigement : un sel qui nuit à la santé de l'environnement

-
Par , France Bleu

Tous les hivers, on répand sur les routes et les trottoirs, plus d'1 million de tonne de sel de déneigement. Efficace et pas cher, ce sel a pourtant un très gros défaut : il pollue et beaucoup l'environnement.

Une saleuse en plein boulot !
Une saleuse en plein boulot ! © Maxppp - Jean-Luc Flémal

Pendant l'hiver, qui dit neige, dit sel de déneigement pour sécuriser les routes et les trottoirs. Son efficacité et son faible coût ne sont plus à prouver mais ce sel pose quand même un très gros problème : il pollue énormément l'environnement. Mais quels dégâts provoque t-il exactement ? 

Ce sel de déneigement pollue l'eau et la végétation. Les lacs, les rivières deviennent beaucoup trop salés ce qui est très mauvais voire fatal à certains poissons et amphibiens. En plus, ce sel est une bombe à retardement. Pendant des dizaines d'années, il s'infiltre dans les eaux souterraines et après il remonte dans les eaux de surface que ça pollue aussi. 

Le sel de déneigement abîme également la végétation, surtout au bord des routes. Il brûle les feuillages et dessèche les racines. En plus, au passage, il s'attaque aux sols. Au point dans certains cas, de créer une réaction chimique et de libérer des métaux lourds comme le plomb ou l'aluminium. La solution viendra peut-être des étudiants de l'Ebi, l'école de biologie industrielle de Cergy en région parisienne.  Ils auraient trouvé une molécule dans les déchets alimentaires pour remplacer ce sel. 

Leur projet s'appelle GoodB'ice. Alors, on leur dit welcome !