Climat – Environnement

Séquestration : le Parc National de la Vanoise porte plainte

Par Anabelle Gallotti, France Bleu Pays de Savoie mardi 8 septembre 2015 à 9:14

troupeau Maurienne
troupeau Maurienne - Anabelle Gallotti

La semaine dernière, des éleveurs ont séquestré le président, le directeur et un agent du Parc National de la Vanoise (Savoie). Les trois hommes avaient été retenus une nuit entière, dans la salle des fêtes de Bramans, en Haute-Maurienne. Une plainte a été déposée au nom du Parc et du directeur.

Une semaine après cette "affaire de séquestration" dans le Parc de la Vanoise, en Savoie, trois plainte ont donc été déposées. Et la gendarmerie a ouvert une enquête.

" La séquestration, c’est le cran de trop" souligne Thierry Arsac, du syndicat national de l’environnement.

Emmanuel Michau, le directeur de Parc National de la Vanoise

Le directeur du Parc a déposé plainte pour protéger ses agents, pour qu’un tel acte ou de nouvelles violences ne concernent plus les employés du Parc. Il demande aussi à ces agents de faire valoir leur droit de retrait, si lors de constats d’attaques présumées, le ton monte avec l’éleveur. Dans la nuit du 2 au 3 septembre dernier, les éleveurs avaient retenu les responsables du Parc, pour exiger le prélèvement de plusieurs loups. Après de nombreuses heures de discussion avec les éleveurs, les responsables du Parc et le préfet, les services de l’État avaient autorisé le tir de six loups d'ici la fin de l'année.

"Pas de date précise pour la venue de Ségolène Royal", selon la préfecture.

A l’issue de cette affaire de séquestration, une réunion avait été annoncée, avec Ségolène Royal "dans les tous prochains jours" .Pour l’instant, aucune date n’est fixée. Mais vendredi dernier, une réunion a été organisée en préfecture avec des représentants du ministère de l'Écologie.

Les trois hommes qui portent plainte avaient été retenus une nuit entière.

On ne sait toujours pas si les tirs de loup seront autorisés dans la zone protégée du Parc de la Vanoise.