Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

Sondage : les Français aiment le loup

mercredi 2 octobre 2013 à 8:34 Par Agathe Mahuet et Christophe Tourné, France Bleu Pays de Savoie

Un sondage Ifop, commandé par l'ASPAS, association de sauvegarde de la faune sauvage, montre que 80% des personnes interrogées sont opposées à l'éradication du prédateur.

Loup gris.
Loup gris. © Fotolia - karlumbriaco

"Il ne faut pas tuer le loup !" 80% des Français seraient ainsi "farouchement opposés" à l'éradication de l'animal, selon un sondage Ifop paru ce lundi, et commandé par l'association environnementale ASPAS.Alors qu'un jeune loup a été abattu ce week-end en Savoie sur arrêté préfectoral, la question de sa protection fait pourtant un peu moins l'unanimité dans la région."Une attaque de loup sur un troupeau de moutons, c'est terrible", témoigne Colette, agricultrice savoyarde à la retraite.

"ce n'est pas en abattant un ou deux spécimens qu'on règlera le problème " (France Nature Environnement)

Ces 8 français sur dix favorables au loup sont pour la plupart des citadins, éloignés de la réalité de la montagne. "Il y a une différence entre aimer un animal et vivre avec " souligne le porte-parole de France Nature Environnement (FNE), Jean-David Abel. Pour celui qui est aussi responsable de la mission loup de FNE, "le loup c'est quelque chose qui est compliqué, c'est une confrontation . (...) Il ne faut pas nier la difficulté de vivre avec cette espèce là ". Il réclame cependant un plan loup moins démagogique et de meilleurs moyens de coexistence et d'accompagnement des éleveurs, "ce n'est pas en abattant un ou deux spécimens qu'on règlera le problème " conclut-il.

"L'important, c'est d'être très sélectif" (éleveur)

Hubert Covarel, éleveur et président du syndicat "Ovin 74". Au contraire, il estime que tuer quelques loups sur les massifs où il y a beaucoup d'attaques, où les éleveurs sont au bout du rouleau , ça peut vraiment adoucir la note ". Sur les endroits où le loup ne pose pas de problème, pas de tir promet Hubert Covarel, "l'important, c'est que ce soit très sélectif ".

Selon les estimations officielles, environ 250 loups vivent en France. Selon le "Plan Loup" adopté au printemps, jusqu'à 24 spécimens pourraient être tués cette année.

Le sondage Ifop complet [ici.](Selon un sondage ASPAS - IFOP, les français aiment les loups)

Les français opposés à 80 % à l'ababttage du Loup 2 MIN