Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

Soudures de l'EPR : le nombre de réparations proposé par EDF ne convient pas à l'ASN

mercredi 3 octobre 2018 à 12:30 Par Mayeule de Charon, France Bleu Cotentin

Dans un courrier envoyé en juillet dernier, EDF a indiqué à l'ASN la façon dont elle allait réparer les soudures défectueuses sur l'EPR de Flamanville. Une proposition acceptée par l'ASN, mais le nombre de soudures à réparer ne convient pas au gendarme du nucléaire.

Le réacteur nucléaire EPR en cours de construction à Flamanville (Manche)
Le réacteur nucléaire EPR en cours de construction à Flamanville (Manche) © Radio France - Benoit Martin

EDF a indiqué dans un courrier à l'ASN, en juillet dernier, comment elle comptait réparer les soudures défectueuses de l'EPR de Flamanville. Si le procédé convient au gendarme du nucléaire, ce n'est pas le cas du nombre de soudures. 

Dans un communiqué l'ASN indique avoir noté "favorablement la proposition de remise à niveau d'une partie des soudures avec un procédé de soudage permettant de respecter les valeurs de résilience prévues dans le référentiel d'exclusion de rupture de ces tuyauteries". En revanche, EDF envisage de ne pas réparer certaines soudures, dont 8 situées au niveau de l’enceinte de confinement. Une décision qui doit être revue selon l'ASN :" cette option nécessite la réalisation d’un programme conséquent d’essais visant à mieux caractériser les propriétés mécaniques des soudures". En attendant, elles doivent tout de même être réparées, l'ASN demande à EDF d'engager "dès à présent les actions préalables à la réparation des soudures concernées."

Une défaillance de la surveillance d'EDF 

L’ASN considère par ailleurs que les écarts constatés sur les soudures traduisent une défaillance de la surveillance réalisée par EDF sur certaines activités du chantier du réacteur EPR de Flamanville. Elle demande par conséquent à EDF d’étendre la revue de la qualité des matériels installés sur ce réacteur, autrement dit, de vérifier la conformité de toutes les pièces du réacteur.

En avril, EDF a annoncé des "écarts de qualité" sur certaines soudures du circuit secondaire principal de l’EPR de Flamanville. Les 150 soudures devaient être réexaminées courant avril-mai.