Climat – Environnement

Ouragans : au moins cinq morts en Floride, Emmanuel Macron se rendra sur l'île de Saint-Martin

Par Géraldine Marcon et Germain Arrigoni, France Bleu dimanche 10 septembre 2017 à 10:42 Mis à jour le dimanche 10 septembre 2017 à 20:50

L'ouragan Irma en Floride
L'ouragan Irma en Floride © AFP - Marc SEROTA / GETTY IMAGES NORTH AMERICA

L'ouragan Irma a balayé la Floride où au moins 5 personnes sont mortes selon le correspondant de Radio France. Dans les Antilles, le cyclone José est passé plus loin que prévu des îles de Saint-Barthélémy et de Saint-Martin, où le président de la République Emmanuel Macron se rendra mardi.

Après avoir causé des inondations et des dégâts importants sur l’est et le centre de Cuba, l’ouragan Irma a fait ses premières victimes dans le sud et l'ouest de la Floride avec trois personnes tuées dans accidents de voitures visiblement provoqués par les vents violents atteignant les 215 km/h, et des pluies intenses alors que des centaines de milliers d'habitants ont fui vers le nord pour se réfugier dans des abris. "Le centre d'Irma va continuer de se déplacer au dessus de l'ouest de la péninsule de Floride lundi matin, puis dans le sud-est des Etats-Unis lundi soir et mardi", précise le centre américain des ouragans, mais Irma va perdre progressivement de sa puissance et pourrait être rétrogradé "d'ouragan" en simple "tempête tropicale".

Quatre millions de foyers américains privés d'électricité

Près de quatre millions de foyers sont privés d'électricité dans l'Etat de Floride suite au passage d'Irma. Afin de débloquer d'urgence des moyens supplémentaires pour aider la Floride, le président américain Donald Trump a validé dimanche l'état de catastrophe naturelle majeure et annoncé qu'il se rendrait prochainement dans cet état. Le souffle de cet ouragan de la taille du Texas a frappé durement la côte est de la Floride, où les traces de son passage son bien visibles. A Miami, au moins deux grues ont été partiellement emportées par la force de la tempête et de nombreuses rues sont inondées. Dans la région des Keys, on ne compte plus les bateaux détruits, les poteaux électriques et les palmiers arrachés.

Le témoignage d'un journaliste à Miami

Macron part à Saint-Marin lundi soir

Emmanuel Macron partira dans la nuit de lundi à mardi à Saint-Martin et passera la journée de mardi sur l'île, annonce le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb. Selon un dernier bilan, Irma a fait au moins dix morts et sept disparus dans les îles françaises des Antilles.

Les îles des Antilles soulagées

C’est le soulagement pour les habitants de Saint-Martin et Saint-Barthélemy ce dimanche matin, l’ouragan José, de catégorie 4, est finalement passé à plus de 100 kms des deux îles françaises. Elles avaient été placées en vigilance cyclonique maximale et la population confinée pendant le passage de José. Mais les vents ont été beaucoup moins forts que prévu et ont épargné les infrastructures déjà durement éprouvées par le passage d’Irma.

Pour les autorités, la première tâche est "de rétablir la possibilité pour les habitants de pouvoir être en sécurité, de pouvoir bénéficier de vivres et d'eau", a déclaré le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb ce dimanche. "Nous avons un million de litres d'eau qui sont sur le territoire. Le problème est de pouvoir le distribuer partout. La première consigne donnée aux forces présentes est de pouvoir apporter cette eau dans tous les territoires", a-t-il précisé. Avec la fin de la vigilance cyclonique, les secours vont pouvoir distribuer eau et nourriture à la population et les liaisons aériennes et maritimes vont reprendre pour acheminer l’aide d’urgence sur les îles. Plusieurs équipes sont d’ailleurs prêtes et attendent le feu vert des autorités comme celle des Pompiers de l’urgence ou encore les Pompiers humanitaires français.

240 gendarmes en renfort

Pour faire face aux pillages et aux tensions, trois escadrons de gendarmes mobiles supplémentaires, soit 240 gendarmes, vont être déployés dès la semaine prochaine dans les îles, ils seront complétés par un détachement du GIGN et un autre du GIPN. La préfecture avait déjà imposé une interdiction de circulation de 19h à 7h jusqu’à mercredi pour éviter les pillages.

Par ailleurs et contrairement à ce qui avait été annoncé ce samedi, il n'y a pas eu d'évasion dans la prison située dans la partie néerlandaise de l'île de Saint-Martin. Selon le général Jean-Marc Descoux qui dirige les forces de gendarmerie sur place, l'information avait été prise au sérieux par les autorités françaises, mais "il est apparu très vite que c'était une fausse information, et qu'en réalité, elle était fondée sur quelque chose qui a affecté la prison, mais les Hollandais ont parfaitement géré la situation et ont maîtrisé toute tentative d'évasion". Les autorités qui appellent d'ailleurs à ne pasdiffuser de fausses informations.

Radio France lance une radio d'urgence

Radio France lance dimanche 10 septembre une radio d'urgence, "Urgence Info Iles du Nord" pour les populations de Saint-Martin et Saint-Barthélemy. Un programme spécifique sera développé avec les équipes de franceinfo depuis Paris et avec ses envoyés spéciaux sur place. Cette radio d'urgence, disponible sur internet et sur les ondes, diffusera des messages à destination des populations sur la météo, la sécurité, la distribution des rations alimentaires et de l'eau, l'état des réseaux, le rétablissement des liaisons commerciales et les messages sanitaires. Un programme disponible dans un premier temps, pour les habitants de Saint-Martin avant ceux de Saint-Barthélemy.

Ecoutez "Urgence Info Iles du Nord"