Climat – Environnement

Strasbourg : l'autorité de sûreté nucléaire enquête sur les déchets radioactifs retrouvés au Port du Rhin

Par Maxime Nauche, France Bleu Alsace et France Bleu Elsass jeudi 5 octobre 2017 à 18:00

Des déchets radioactifs ont été retrouvés au port du Rhin
Des déchets radioactifs ont été retrouvés au port du Rhin © Maxppp -

L'autorité de sûreté nucléaire à Strasbourg (ASN) poursuit son enquête pour essayer de comprendre comment des déchets radioactifs ont pu se retrouver au milieu du Port du Rhin.

Comment des déchets radioactifs ont-il pu se retrouver au milieu du Port du Rhin ? C'est la question à la quelle tente de répondre l'autorité de sûreté nucléaire (ASN).

Pourquoi ces produits n'ont-ils pas été détectés avant ?

Tout a commencé mardi quand l'ASN reçoit le signalement d'un lanceur d'alerte. Environ cent kilos d'objets radioactifs sont entreposés à l'air libre sur le site d'une entreprise de broyage de métaux au Port du Rhin. Le jour même, l'ASN se rend sur place pour constater les faits. Elle y retourne vendredi pour voir précisément de quels produits il s'agit.

Ce qui pose question, c'est que le site est régulièrement contrôlé. Etant au bord du Rhin, l'entreprise est potentiellement dangereuse pour l'environnement. Malgré ces contrôles, les déchets radioactifs n'ont pas été découverts plus tôt. "Lors des contrôles, l'intégralité du site n'est pas forcément inspectée," rappelle Pierre Bois, chef de l'ASN à Strasbourg. En outre, il est pour l'instant impossible de savoir depuis combien de temps ces déchets sont entreposés dans cette entreprise.

Pierre Bois, chef de l'autorité de sûreté nucléaire à Strasbourg

D'où viennent ces produits ?

Ce point devrait être éclairci une fois que l'ASN aura répondu à la deuxième interrogation qui se pose sur ce dossier. D'où viennent ces déchets ? "Une entreprise de broyage de métaux peut avoir à traiter du métal radioactif," explique Pierre Bois. "Mais ce qui est sûr, c'est que l'entreprise n'a jamais dit à l'administration qu'elle disposait de ces déchets, ce qui est inadmissible." Le travail de l'ASN va donc consister à recouper tous les documents administratifs qui permettront de savoir d'où viennent ces objets et donc depuis combien de temps ils sont là.

Pour l'instant l'entreprise en question n'a pas communiqué sur le sujet. En tous cas, s'il est avéré qu'il y a bien eu un délit, elle s'expose à des poursuites judiciaires. En attendant, l'ASN va s'assurer que les salariés aient été correctement protégés contre ces produits. Des produits qui ont contaminé le sol sur une zone de quelques mètres carrés mais qui ne sont pas assez puissants pour représenter un danger pour la population.