Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Submersion marine : un projet de réensablement massif, en baie de Wissant

-
Par , France Bleu Nord

Un ambitieux projet de réensablement de la baie entre les caps Blanc-nez et Gris-nez est prévu pour 2021. A marée haute, il n’y a plus beaucoup de plage à Wissant et le perré reconstruit en 2015 est menacé, ainsi qu'une cinquantaine de maisons. Facture annoncée : entre 25 et 35 millions d'euros.

Un projet colossal prévoit de réensabler la baie de Wissant, à hauteur de 1,7 millions de m3 et de poser des épis en enrochement ou en bois.
Un projet colossal prévoit de réensabler la baie de Wissant, à hauteur de 1,7 millions de m3 et de poser des épis en enrochement ou en bois. © Maxppp - Johan Ben Azzouz

1,7 millions de mètres cube de sable doivent être rechargés sur un peu moins de trois kilomètres de littoral, autour de Wissant et sa digue reconstruite il y a quatre ans. C’est colossal ! Mais la baie est une véritable essoreuse qui perd plus de 50.000 mètres cube de sable par an, raconte le maire Bernard Bracq : "Les courants sont capables de s'inverser et d'être tout à fait contraires à ce qu'ils étaient une heure avant. Les courants tourbillonnent dans la baie de Wissant."

"Dans ce projet, il y a le réensablement, poursuit le maire de Wissant, mais aussi des éléments de fixation du sable, soit des épis en _enrochement, soit des épis en bois. Et, ensuite, il y aura des travaux réguliers d'entretien."_

50 riverains menacés

Le problème est de savoir qui va payer, car ni la commune, ni la Terre des Deux-caps n’en ont les moyens. Mais c’est vital, pour Wissant, rappelle Richard Bouy le président de l’association Dune Aval, qui regroupe la cinquantaine de riverains les plus menacés, derrière la dune : "On a une érosion très rapide, de plusieurs mètres par an, aujourd'hui, sur la dune qui est en protection des maisons. Il n'y a plus que 30 m entre la mer et les maisons."

"Parti comme c'est, d'ici trois ans, la mer arrivera sur les maisons."

Les riverains de la dune aval demandent à l’Etat de leur communiquer les études de modélisation sur l’efficacité du grand réensablement annoncé. Pour eux, il y a obligation de résultat avec ce chantier. Un précédent réensablement a permis de ralentir l'érosion de la dune, mais une partie du sable est déjà repartie à la mer. 

Projet de réensablement dans la baie de Wissant dans le Pas-de-Calais - Radio France
Projet de réensablement dans la baie de Wissant dans le Pas-de-Calais © Radio France - Eric Turpin
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu