Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Environnement

Surf park à Saint-Père-en-Retz : le ton monte entre les militants écologistes et les habitants

-
Par , France Bleu Loire Océan

Environ 150 personnes se sont rassemblées devant la mairie de Saint-Père-en-Retz samedi 27 juillet 2019. Des militants écologistes appelaient à une médiation pour tenter de discuter du projet de Surf park avec les habitants, mais les discussions ont vite tourné court.

Plusieurs échanges sont houleux entre les habitants et les militants.
Plusieurs échanges sont houleux entre les habitants et les militants. © Radio France - Sixtine Lys

Saint-Père-en-Retz, France

Le ton monte entre les pros et les antis Surf park à Saint-Père-en-Retz.  Il y a une semaine, le 20 juillet 2019, des militants écologistes ont tenté d'installer ce qu'ils appellent une "Zone à protéger" sur le champ où doit être construit le Surf park. Les antis zad se sont interposés et la situation a dégénéré. Les gendarmes ont dû intervenir.

Ce samedi 27 juillet 2019, les militants écologistes ont tenté d'organiser une médiation devant la mairie de Saint-Père-en-Retz, toujours choqués par la violence de la semaine précédente. Nathanaël Branco, du collectif Makigo, rappelle les arguments écologiques contre le Surf park : "La consommation annuelle sera de plusieurs millions de litres d'eau, même si ce sera en circuit fermé. Il y a aussi la bétonisation de terres agricoles. Et puis l'aberration de ce projet, à 10 km de la mer. On apprend pas à faire du surf sur des fausses vagues." 

Ils n'habitent même pas ici, je ne comprends pas pourquoi ils viennent"

En face, les habitants de Saint-Père-en-Retz s'agacent face à ces militants qui ne sont pas du village. "Ils n'habitent même pas ici, je ne comprends pas pourquoi ils viennent", témoigne Atia. Comme beaucoup d'autres, elle est favorable au Surf park. "C'est un tout petit village, _ça va amener du boulot_, de la population l'été, du divertissement pour nos enfants, et ça va faire monter la valeur de nos maisons.

Mais rapidement, le ton monte entre les pros et les antis, et les conversations s'enveniment.

Les antis Surf park annoncent déjà une action de plus grande ampleur en septembre.

Choix de la station

France Bleu