Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

Tailleurs de pierres pour l'été à Noyers-sur-serein

samedi 4 août 2018 à 0:55 - Mis à jour le samedi 4 août 2018 à 9:26 Par Denys Baudin et Thierry Boulant, France Bleu Auxerre

Trois élèves de l'école d'ingénieur de Paris passent leur été à casser des cailloux, dans le cadre d'un stage d'engagement citoyen. Ils participent à la rénovation des deux Tours du vieux château de Noyers sur Serein, dans l'Yonne.

Maxime taille la pierre de Massangis
Maxime taille la pierre de Massangis © Radio France - Thierry Boulant

Auxerre, France

Après plus d'un mois de stage, Adrien et maxime tapent dur  mais ça n'a pas toujours été facile avoue Adrien : " C'est vraiment un travail physique. Porter une masse d'un kilo ou deux et taper sur une pierre toute une journée ce n'est pas le plus reposant."

C'est un travail physique- Adrien

Adrien sur le chantier de restauration - Radio France
Adrien sur le chantier de restauration © Radio France - Thierry Boulant

Il faut un peu de temps pour que le geste devienne précis confirme Maxime : 

" C'est assez minutieux et ce n'était pas simple au début. Il y a eu un peu de casse aussi sur les pierres. C'est un apprentissage qui est venu au fur et à mesure."

Il y a eu un peu de casse au début - Maxime

Mais nos étudiants sont des élèves appliqués ,même très très appliqués et ça surprend un peu Cyrill Hills celui qui leur a tout appris : " Ce n'est pas évident. Déjà on s'est retrouvé avec des stagiaires. On ne sait pas comment ça va marcher au départ, s'ils vont vite apprendre, s'ils vont être sérieux, s'ils vont être intéressés. C'était bien le cas, ils étaient très intéressés"

Ils étaient très intéressés - Cyril , formateur

  - Radio France
© Radio France - Thierry Boulant

Et ça plait à nos futurs ingénieurs  de voir petit a petit, les blocs de pierre de Massangis prendre forme puis  faire corps avec l'une des tours du vieux château : " C'est quelque chose qu'on fait bénévolement . On fait avancer un château qui a une histoire. _On est fier de voir çà "_explique Adrien.  "Voir au final l'avancée de la tour, c'est assez gratifiant", souligne Maxime "C'est une satisfaction différente que nos études. Ce n'est pas la même chose que d'avoir une bonne note en maths ou en physique. On partage çà en famille, on a envoyé des photos, on dit regardez ce qu'on a fait, c'est beau ."

Une soixantaine de bénévoles sur le chantier - Radio France
Une soixantaine de bénévoles sur le chantier © Radio France - Thierry Boulant

Plusieurs dizaines de scouts  apportent aussi leur aide cet été  à la rénovation du vieux château de Noyers .

"Au début c'est dur, mais au final c'est beau"